Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Alexis Lafrenière
Alexis Lafrenière

Des aubaines et des pièges

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — Au milieu de la saison des pools de hockey, la liste des liste vous arrive comme un beau cadeau!

En faisant la somme de quatre revues spécialisées, on en arrive en effet à un tableau qui procure une bonne idée de ce qui nous attend au cours des prochains mois dans la LNH.

Mais attention, ces magazines ont été confectionnés il y a plusieurs semaines déjà, alors certaines données ont changé.

Voici une liste bien personnelle d’aubaines… et de pièges à éviter.

Les aubaines

Johnny Gaudreau

Normalement, il part parmi les 10 premiers choix. Une saison plus difficile l’an dernier l’a fait reculer dans les palmarès.

Or à son âge, et avec tout le talent qui l’anime, les chances sont élevées que Johnny Hockey, comme il est surnommé depuis son passage dans la NCAA, rebondisse de belle façon. Ça ne veut pas dire de le ramener dans le top 10. Il va glisser. Mais au-delà du top 20, ça sent l’aubaine à plein nez.

Clayton Keller

Le petit magicien des Coyotes fait du surplace depuis sa formidable saison recrue. Ce n’est pas anormal, surtout qu’il n’est pas super bien entouré en Arizona. Keller vient toutefois de dépasser le cap des 200 matchs, une barrière importante dans la progression d’un jeune joueur. Vous pouvez miser sur un joli bond de sa production. Et si c’est le cas, alors il est vraiment trop bas sur la liste.

Johnny Gaudreau

Kirill Kapriziov

Ce n’est pas une recrue comme les autres. Kapriziov est resté chez lui en Russie quelques années de plus pour gagner en maturité. Il arrive au Minnesota prêt à occuper d’importantes responsabilités. Comptez sur le Wild pour lui donner toutes les chances de se faire valoir. C’est assez mince, merci, en attaque du côté du Wild…

Ryan Getzlaf

Trois saisons d’affilée où sa production décline. À 35 ans, c’est fini la moyenne du point par match. Ceci étant dit, Getzlaf devrait quand même faire mieux que la saison dernière. Il y a du jeune talent qui s’installe à Anaheim, ça va lui redonner un peu de vigueur. Et puis, ce bon vieux Getzlaf entame la dernière année de son lucratif contrat. S’il reste du gaz dans le réservoir, vous pouvez être sûrs qu’il va s’en servir!

Kevin Labanc

C’est une fusée sur deux lames, ce Labanc. Comme la très grande majorité des joueurs des Sharks l’an dernier, il a souffert. C’était généralisé, il a été enseveli sous la tempête. Les Sharks devraient avoir meilleure mine un peu cette saison, et Labanc sera l’un de ceux qui devraient en profiter.

Les pièges

Nikita Kucherov

C’est l’un des meilleurs joueurs sur la planète. À condition qu’il chausse les patins. Or il est coincé à l’infirmerie pour les prochains mois. Il ne pourra faire honneur à sa réputation. Rayez-le complètement de la liste.

JT Miller

Dur de parier sur un joueur qui vient de connaître la saison de sa carrière. Oui il sera de nouveau entouré des Petterson, Hughes, Boeser, mais ce Miller a souvent eu droit à des compagnons en or depuis le début de sa carrière et il n’a jamais produit à ce rythme. Il serait sage de modérer un peu vos attentes dans son cas et de le faire chuter un peu au classement.

Tomas Tatar

Le Canadien a fait le plein d’ailiers de qualités durant la saison morte. Tyler Toffoli et Josh Anderson vont prendre leur part de temps en avantage numérique, notamment, et ça va offrir un peu moins de marge de manœuvre à Tatar. Pas impossible qu’il répète sa saison de l’an dernier, mais c’est improbable.

Alexis Lafrenière

Il sera vraisemblablement dans la course pour le Calder. Mais de là à produire autant que des Anthony Mantha, Logan Couture ou Brock Boeser, c’est une très très grosse commande pour un kid de 19 ans qui devrait amorcer la saison sur le troisième trio des Rangers. Un gars comme Lafrenière, les soirs de pools, se font repêcher trop rapidement neuf fois sur 10 car il y a toujours quelqu’un qui souhaite tenter le coup de circuit…

Shea Theodore

Shea Theodore

C’est un excellent jeune défenseur offensif. Et les Golden Knights pratiquent un style de jeu axé sur l’attaque. Jusque-là, tout baigne. Maintenant, le bémol : les Knights ont décidé de se payer Alex Pietrangelo pour tonifier leur ligne bleue. Un défenseur vedette établi, un capitaine, un gagnant de la coupe Stanley. Theodore va poursuivre sa progression derrière lui, il a perdu l’étiquette de numéro un…