Jose Cuevas s'est payé la traite contre les lanceurs des Boulders de Rockland hier. Le joueur de deuxième but des Aigles a produit huit points à l'aide de trois circuits et un double!

Des Aigles sans pitié!

Plus souvent qu'autrement victimes de l'opportunisme des frappeurs adverses, les Aigles de Trois-Rivières ont encaissé leur part de raclées cette saison. Comme le mouvement du balancier qui va et vient, il fallait toutefois s'attendre à ce que leur tour vienne à un moment donné et c'est exactement ce qui s'est produit dimanche à Rockland.
Les protégés de Pierre-Luc Laforest ont inscrit la victoire la plus décisive de leur histoire en infligeant aux Boulders un cinglant, gênant et démoralisant revers de... 22-0!
Si la plupart des joueurs ont mis l'épaule à la roue pour faire souffrir les lanceurs des Boulders, trois d'entre eux ont marqué le match un peu plus que les autres. À tout seigneur, tout honneur, la palme du joueur du match revient à José Cuevas. Le joueur de deuxième but a obtenu quatre coups sûrs en cinq présences à la plaque en plus de marquer quatre points et d'en faire produire... huit! Cuevas a réussi trois circuits dans le match, dont un grand chelem en septième manche.
Drew Miller en est un autre qui a fait des flammèches hier avec une récolte de 4 en 6 avec six points produits. Miller, qui en arrachait à la plaque depuis un bon moment et avait même été laissé de côté samedi, a notamment obtenu son troisième circuit de la saison, une claque bonne pour trois points.
Steve Brown a été le troisième membre du trio productif avec un 4 en 6 agrémenté de trois points produits. Tous les joueurs des Aigles ont obtenu au moins un coup sûr, Michael Hernandez, Felix Brown, Joey Side et Kyle Lafrenz y allant même pour le doublé. Ce festival offensif, il va sans dire, a fait du bien à la moyenne au bâton de plusieurs joueurs...
Au monticule, pas moins de six lanceurs se sont partagé le travail, David Leblanc, crédité de la victoire, étant celui qui a passé le plus de temps sur la butte en oeuvrant pendant trois manches et deux tiers. Leblanc avait succédé au partant Tae KyungLee (1m) et à François Lafrenière (1,1m) et a cédé sa place à Jadd Schmeltzer (1m), Alex Kreiss (1m) et Sean Keeler (1m). Les frappeurs des Boulders n'ont obtenu que sept coups sûrs contre ce comité des Aigles.
Samedi, Rockland avait déjà eu un aperçu de ce qui les attendait hier. Les Boulders ont eu besoin de jouer 11 manches pour l'emporter 8-7 sur les Aigles, et ce, même si les Trifluviens ont obtenu plus de coups sûrs (11) qu'eux (8). Pierre-Luc Laforest croyait bien que ses joueurs avaient fait le nécessaire pour l'emporter en inscrivant trois points en début de dixième pour prendre les devants 6-3, mais la relève n'a pas été en mesure de protéger cette avance. Les Aigles ont inscrit un septième point en début de 11e, mais les locaux sont revenus à la charge avec un doublé bon pour la victoire.
Les Aigles sont en congé lundi. Il seront de retour au stade Fernand-Bédard demain soir à 19 h 05 pour y affronter les Saltdogs de Lincoln.