Le gardien Lucas Fitzpatrick a cédé deux fois sur 19 lancers face à l’Armada.

Denisov se fait plaisir

SHAWINIGAN — Impliqué dans une bagarre à quatre pour les trois casiers de 20 ans à l’Armada, Mikhail Denisov s’est fait plaisir vendredi soir au Centre Gervais Auto. Le Russe a été étincelant face à ses anciens coéquipiers, repoussant 31 rondelles dans un gain de 2-1 enregistré devant un peu moins de 700 personnes.

Denisov n’a été battu que par Xavier Bourgault en première période, sur un tir faible dévié devant lui pendant un avantage numérique. Pour le reste, il a été tantôt bon, tantôt un brin chanceux alors que les jeunes Cataractes ont manqué d’opportunisme autour de son filet.

Le nombre de tirs au but, les chances de marquer, le temps de possession, tout était à l’avantage des Shawiniganais. Mais au tableau indicateur, c’est l’Armada qui a eu le dessus. En grande partie parce que les visiteurs ont été en mesure d’écouler un désavantage numérique de deux hommes de près de deux minutes en deuxième période. Le pointage était alors de 1-1. Cette séquence a fourni du gaz à l’Armada, qui a paru plus dégourdi par la suite.

C’est un mini surnombre trois contre deux qui a finalement produit le but gagnant, avec quatre minutes à écouler au duel. Anthony Poulin a vu deux de ses coéquipiers foncer au filet, ce qui lui a procuré du temps et de l’espace, qu’il a mis à contribution pour décocher un tir parfait.

Les Cataractes n’ont pas baissé la tête, ils ont continué d’attaquer pour tenter de créer l’égalité. Mais c’est Denisov qui a eu le dernier mot. «À l’image de notre camp, il y a plus de positif que de négatif ce soir. Bien sûr qu’on aurait aimé profiter davantage de nos chances. Un manque de discipline en deuxième période a aussi contribué à donner de l’élan à l’Armada», faisait valoir Renaud, qui reconnaissait que son club avait loupé une occasion en or avec cette double supériorité numérique stérile. «Au moins, on a eu des chances. Il faut dire que nous n’avons pas touché à ça du camp d’entraînement. Nous allons probablement pratiquer le cinq contre trois demain», souriait-t-il.

Une petite frayeur
Renaud s’est par ailleurs fait rassurant concernant l’état de santé de Valentin Nussbaumer. Le Suisse de 18 ans a quitté le match en deuxième période après avoir essuyé une mise en échec sur la rampe. Il n’est pas revenu.

«On a agi de manière préventive dans son cas. Si ça avait été un match de saison, il aurait pu revenir dans le match.»

Dans l’autre camp, le nouveau pilote Bruce Richardson vantait évidemment le travail de Denisov. «Il a été excellent. Ce n’était pas évident, il nous manquait plusieurs vétérans, dont quatre attaquants de notre top 6. On jouait à 11 joueurs en attaque, dont deux gars étaient des défenseurs. Je trouvais qu’on courait pas mal après la rondelle en première. Ce fut mieux par la suite. J’ai demandé aux gars de mieux travailler en défensive, et j’ai vu des efforts à ce niveau. C’est positif.»

Il reste un match préparatoire aux Cataractes avant le début de la saison. Il sera disputé dimanche après-midi face aux Voltigeurs à Drummondville. C’est la recrue Antoine Coulombe qui obtiendra le départ.