Les ligues de dekhockey peuvent reprendre l’action à compter du 22 juin prochain.
Les ligues de dekhockey peuvent reprendre l’action à compter du 22 juin prochain.

Dekhockey: s’absenter pour revenir plus fort

TROIS-RIVIÈRES — Tout est bien qui finit bien, après avoir vécu des montagnes russes d’émotions en raison de l’incertitude qui planait, le milieu du dekhockey régional est fin prêt à reprendre l’action.

«On est heureux, mais honnêtement, on a eu un petit doute. On gardait espoir, on était optimiste, mais réaliste», aux dires de la vice-présidente de l’administration et des communications de la Ligue de dekhockey de Louiseville (LDHL), Audrey Castonguay, accompagnée du président et gestionnaire du développement, Michaël Marquis.

La ligue reprendra ses activités à compter du 29 juin prochain dans sa formule habituelle de trois contre trois sur la surface.

«C’était très important pour nous de ne pas dénaturer le dekhockey, par exemple lorsqu’il était question des corridors, pour nous, c’était hors de question», a renchéri Michaël Marquis.

Il s’agira d’une saison écourtée passant de 18 à 12 rencontres par équipe, à raison d’un match par semaine. Par contre, le format des séries restera tel quel. La LDHL restera à l’affût des recommandations de la Santé publique en ce qui concerne l’animation qui accompagne normalement ces matchs d’après-saison.

Les jeunes âgés de 6 à 14 ans pourront, eux également, prendre part aux rencontres.

«On ressent une certaine crainte des parents pour les jeunes. Versus l’année dernière, on a la moitié moins d’inscriptions qu’à pareille date. En ce qui concerne les adultes, ça se maintient bien, il n’y a que très peu de différence», ont-ils ajouté.

La LDHL accorde une grande importance aux ajustements à apporter afin d’assurer la sécurité de tout un chacun.

«On va tolérer les contacts accidentels, mais devant le filet, les joueurs devront garder une distance notamment avec le gardien. Même son de cloche lorsque les joueurs se disputeront la balle le long des rampes. Les arbitres ont suivi une formation en lien avec ces modifications», a conclu M. Marquis.

Du pareil au même

En ce qui a trait à la Ligue de dekhockey de Shawinigan, le scénario est fort semblable. Les deux surfaces du Parc Antoine-St-Onge seront les hôtesses des jeunes et moins jeunes à partir du 28 juin prochain.

Leur saison sera quant à elle écourtée à 15 joutes en plus des séries éliminatoires pour les équipes adultes. Les juniors, eux, verront la campagne écourtée à sept rencontres.

«On a réduit la saison à sept matchs pour les jeunes en raison des camps de hockey et du retour à l’école qui viendra plus rapidement cette année», a expliqué le propriétaire, Christian Mongrain.

La formule de trois contre trois tiendra également pour cette ligue. M. Mongrain a affirmé avoir autant d’équipes que par les années antérieures et s’est dit heureux de la situation.

«Je suis toujours resté confiant qu’il y aurait un retour au jeu. Ça a été long, mais on ne regarde plus en arrière et on va profiter de cette saison», a sagement ajouté le propriétaire.

Plus qu’une simple saison?

La ligue de dekhockey de Trois-Rivières est pour sa part ouverte aux locations depuis une semaine. La ligue reprendra l’action à compter du 6 juillet, encore une fois, dans la formule de trois contre trois.

«Les gens sont excités, ils l’ont attendu et les adultes comme les juniors ont confirmé en grande majorité leur présence», a admis la directrice des communications et des événements du Complexe sportif Alphonse-Desjardins, Judith Picard.

Au total, les passionnés du hockey balle auront accès à un total de huit surfaces, soit six à l’extérieur et deux à l’intérieur. Les surfaces sont situées à proximité du Parc Martin-Bergeron. De ce nombre, deux surfaces en seront à leur premier été.

«Les gens ont hâte d’essayer nos nouvelles surfaces, de pratiquer à nouveau leur passion», selon Mme Picard.

L’organisation est à étudier la possibilité de tenir des événements de dekhockey cet été.

«Avec le grand nombre de surfaces, on est en pourparlers quant à de futurs projets. Par contre, on va suivre toutes les indications de la santé publique et respecter toutes les normes.»

Développer une expertise

La ligue Dek55 située dans la municipalité de Saint-Étienne-des-Grès recommencera ses activités le 29 juin prochain.

«Les quelques jours qui mènent à l’ouverture vont être dédiés à établir un protocole et à développer une expertise surtout en ce qui regarde l’arrivée et le départ des joueurs. La présence des spectateurs est aussi à préciser», a exprimé le porte-parole du groupe Dek55, Jonathan St-Jean.

Il a avoué ressentir un certain engouement en vue du retour au jeu.

«On a reçu quelques demandes de joueurs seuls qui souhaitent évoluer avec une équipe. Jusqu’à présent, toutes nos formations sont de retour.»