Les Patriotes partiront le bal de la saison 2018-19 samedi à McGill, face aux dangereux Redmen.

Déjà un plat de résistance

Trois-Rivières — Les Patriotes ont fait face à beaucoup d’adversité la saison dernière... et disons qu’ils ne seront pas épargnés non plus pour commencer la nouvelle campagne.

Les hommes de Marc-Étienne Hubert doivent disputer trois matchs en huit jours à Montréal, face aux Redmen de McGill et aux Stingers de Concordia. Ça commence samedi soir, dans l’antre des Redmen, les champions des séries du printemps passé dans la Ligue de l’Ontario.

Dirigés de nouveau par Kelly Nobes, les Redmen miseront sur une formation à maturité, à l’instar des Gee Gees d’Ottawa, un autre rival direct des athlètes-étudiants de l’UQTR. De son côté, Hubert dirigera une formation plus jeune, qui voudra faire oublier la décevante fin de saison de 2017-18.

La présence d’un joueur non éligible dans l’alignement avait fait perdre plusieurs points aux Patriotes, qui bataillaient pourtant pour la première place de leur division. Les Trifluviens ont finalement loupé les séries de peu, un scénario illogique pour un programme comme celui de l’UQTR.

Voilà de douloureux souvenirs pour Hubert et ceux qui étaient présents dans le vestiaire, il y a un an.

«On se rappelle du négatif, mais ce club était très compétitif. Nous avons été affectés par les commotions cérébrales, on a manqué 90 matchs en raison des blessures», tient à préciser Hubert, qui avait dû insérer des défenseurs sur ses trios à l’attaque.

«Nous n’avons pas joué en saison depuis sept mois, on a tous hâte que ça recommence.»

Hubert identifie quatre ou cinq clubs qui devraient être en mesure, selon lui, de se positionner pour le premier rang de la division. Ses troupiers en font partie.

«Carleton, McGill, Concordia et Ottawa seront encore compétitifs. Je me souviens qu’il y a quelques années, le quatrième bris d’égalité avait été nécessaire pour départager les clubs. On avait fini cinquième. L’objectif, c’est d’être parmi les quatre meilleurs de la division, afin d’avoir un avantage en séries. On espère être encore dans la lutte avec les meilleures équipes aux Fêtes.»

Carnet de notes

Les défenseurs Guillaume Beaudoin (virus) et Jonathan Deschamps (mauvaise chute lors de l’entraînement de jeudi) représentent des cas incertains pour samedi soir...

Après cette séquence de trois parties dans la métropole, les Patriotes seront enfin de retour au Colisée le vendredi 19 octobre, pour un programme double contre Windsor.