Défi nordique: «un défi unique au Québec»

Des centaines de personnes ont pris le départ samedi de l'une ou l'autre des épreuves du cinquième Défi nordique du parc national de la Mauricie. Le défi, qui allie des épreuves de ski de fond, de raquette, de course à pied ainsi que de triathlon nordique, se poursuit tout le week-end.
Samedi matin, le ski de fond était à l'honneur. Les fondeurs pouvaient prendre part à la grande traversée de 50 km, ou bien à des parcours de 10 km ou de 25 km. En tout, près de 400 personnes ont ainsi découvert les magnifiques paysages du parc national de la Mauricie. 
«Ce défi est unique au Québec. On a rarement la chance de skieur sur le lac Wapizagonke entre les falaises de glace et les traces de loups», a souligné samedi l'organisatrice du Défi nordique, Marie-Josée Gervais. 
Si les régions plus au sud ont reçu de la pluie vendredi soir, le parc de la Mauricie a eu de la neige. Les bénévoles ont donc dû tracer les pistes de ski de fond dans la nuit afin que le tout soit près pour le Défi nordique. 
«C'était un travail difficile. La neige était très mouillée, ce qui compliquait beaucoup le travail avec les motoneiges», a ajouté Mme Gervais en avouant préférer la neige à la pluie pour le Défi nordique. 
Grâce à une nuit de travail, les fondeurs ont pu participer au Défi nordique. «C'est extraordinaire de voir la fierté dans les yeux des gens qui réussissent le défi.»
Le Défi nordique propose dimanche des courses de raquette de 5 et 10 km, le Petit Nordique, une course à pied d'un kilomètre, de même que deux triathlons nordiques en équipe ou individuel. Un triathlon pour les entreprises a aussi lieu dimanche. Entre 300 et 400 personnes sont attendues pour cette journée. 
En 2013, les trois jours du Défi nordique avaient fait bouger près de 800 participants. Cette année, le parc national devrait recevoir lors des trois jours du Défi la visite d'environ 1500 personnes.
Plus de détails lundi dans Le Nouvelliste