Les conditions hivernales seront idéales pour tenir la compétition de chiens de traîneaux.

Défi Mauricie: «On va battre des records»

SAINT-LUC-DE-VINCENNES — De la neige en abondance et du froid. Ces ingrédients, dont la plupart des Québécois seraient bien heureux de se passer, forment la recette parfaite pour la 13e édition de Défi Mauricie qui se tiendra en fin de semaine, à Saint-Luc-de-Vincennes.

«On va battre des records», se réjouit à l’avance le maire de l’endroit et promoteur de l’événement, Jean-Claude Milot. Pour une fois, tous les éléments sont rassemblés pour faire de cette compétition un succès et c’est d’ailleurs ces conditions qui font en sorte que Défi Mauricie 2019 sera la première course de traîneaux à chiens cet hiver au Québec.

«C’est tard pour commencer la saison», constate-t-il, mais ailleurs, les conditions n’ont pas été assez bonnes, dit-il. «Il y a eu trop de glace», souligne le maire.

Le doux temps, le manque de neige au sol ou le sol glacé ont donné beaucoup de fil à retorde aux organisateurs de Défi Mauricie, au cours des éditions précédentes, au point de devoir reporter la course de quelques semaines, parfois. Cette année, toutefois, les étoiles sont alignées.

Au cours des derniers jours, des bénévoles se sont affairés à dégager les pistes, car le verglas de la semaine dernière a fait casser ou pencher les branches d’arbres.

Tout sera prêt pour accueillir les meneurs de chiens, le vendredi 1er février, à 18 h, en vue du premier départ qui se fera le samedi 2 février, à 11 h.

Grâce aux conditions de neige poudreuse prévues cette semaine et au soleil qu’il fera samedi, le Défi Mauricie devrait attirer quelque 80 meneurs de chiens. «Beaucoup vont s’inscrire à la dernière minute», prévient Jean-Claude Milot.

Un mercure bas représente un autre facteur qui favorise la tenue de l’événement. «Les chiens courent mieux quand il fait froid», explique-t-il. Environnement Canada prévoit un maximum de - 13 °C, samedi avec plein soleil de même qu’un maximum de - 7 °C, dimanche, avec 60 % de possibilités d’averses de neige.

Défi Mauricie est reconnu comme étant une course moins longue, mais plus rapide que les autres au Québec, indique M. Milot. Les parcours sont de 9,6 km pour la classe six chiens et de 24 km pour la classe illimitée.

Il s’agit toutefois d’un genre de course qui se fait par plaisir par les meneurs de chiens et non pour l’argent. Les bourses totalisent en effet 10 000 $ pour les gagnants de diverses classes (à six chiens et illimitée c’est-à-dire jusqu’à 22 chiens). Les coureurs qui se qualifient dans les 20 premiers rangs se partagent donc entre 845 $ et 130 $ pour la classe illimitée tandis que pour la classe à six chiens, les bourses varient de 420 $ à 77 $. «Il n’y a pas une cent à faire là-dedans», fait valoir l’organisateur, mais il y a énormément de plaisir à se confronter entre les meilleurs.

Défi Mauricie s’inscrit dans le circuit nord-américain des courses de chiens de traîneaux et fait partie de la dizaine d’événements majeurs sanctionnés par le Club d’attelages de chiens du Québec.

Le public est invité à venir assister aux départs, samedi, ainsi que le dimanche 3 février, à 11 h dans les deux cas. Il y aura un départ toutes les deux minutes.

Le maire Milot indique que la patinoire sera accessible de même qu’une cantine intérieure où il sera possible d’acheter nourriture et boissons chaudes.