Michaël Morin (24) a couru pour près de 200 verges samedi, dans la défaite des Diablos.

Défaite crève-coeur des Diablos en prolongation

Trois-Rivières — Les Diablos sont venus bien près d'infliger aux Islanders du Collège John-Abbott leur première défaite de la saison, samedi soir à Trois-Rivières.

Malheureusement pour eux, un touché des visiteurs sur leur deuxième séquence offensive en prolongation a freiné leurs ambitions. C'était leur première défaite à domicile cette saison, mais personne parmi les 802 spectateurs n'a quitté le Stade Diablos en pensant avoir assisté à un spectacle de piètre qualité.

Au contraire, Islanders (5-0) et Diablos (3-2) ont offert du jeu incroyable aux amateurs. Au final cependant, John-Abbott a su distancer ses hôtes en s'imposant 44-38.

Sur la séquence précédente pour les Diablos à l'attaque, Kevin Morin a échappé le ballon alors qu'il était à la porte des buts. Un scénario crève-coeur pour le jeune homme qui a disputé un très fort match, à l'instar de plusieurs de ses coéquipiers, à commencer par le quart-arrière Charles Cossette.

Ce dernier a cumulé 315 verges par la voie des airs, complétant 29 de ses 42 passes, dont deux pour des touchés, en plus d'en inscrire un lui-même au sol. Il a d'ailleurs couru pour 70 verges samedi.

Ses porteurs Michaël Morin (173 verges) et Emmanuel Gode (162 verges) ont aussi eu leur mot à dire dans l'effort offensif des Rouges. «Quel effort de cette unité», relevait l'entraîneur-chef François Dussault, évidemment déçu du résultat final, mais fier, avec raison, de la tenue de ses jeunes protégés.

«Nous avions réalisé près de 100 jeux à l'attaque avant le début de la prolongation. Normalement, dans un match, on en fait entre 58 et 65. On aurait mérité de gagner.»

Difficile de le contredire. En fait, cette partie aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Les Islanders s'amenaient à Trois-Rivières après avoir enfilé 120 points dans leurs deux plus récentes rencontres.

Ils ont encore marqué beaucoup de points samedi, mais ça ne veut pas dire que la défensive trifluvienne n'a pas abattu du bon boulot. Louis-Thomas Laliberté, Félix Simoneau, Laurent Laforest (un sac, deux plaqués pour pertes) et Samuel Lafrenière, avec une grosse interception, ont été parmi les joueurs à se manifester.

Le revirement créé par Lafrenière survenait après une brillante séquence à l'attaque des Diablos. Au troisième quart, les Islanders ont bien peu touché au ballon. Le hic, c'est qu'ils ont réussi deux majeurs sur deux longs jeux, respectivement de 90 et 84 verges.

Les Diablos, eux, ont raté quelques opportunités ici et là. Dans la zone payante, ils auraient pu se montrer davantage incisifs à certains moments. Somme toute, il y a eu plus d'aspects positifs que négatifs samedi, et ce en dépit de la marque finale qui laissait bien des joueurs amers dans l'uniforme rouge et blanc.

Trois-Rivières a notamment créé l'égalité 31-31 par l'entremise de Cossette, alors qu'il ne restait que 27 secondes au cadran. En prolongation, Gode a donné les devants aux siens, mais les Islanders ont répliqué, avant de s'imposer quelques minutes plus tard.

«On a un peu manqué de gaz, sauf que tout le monde a travaillé. On voulait tous aller la chercher, celle-là. Charles [Cossette] a certainement livré un de ses matchs les plus productifs avec nous.»

Les deux défaites des Diablos encaissées cette année l'ont été contre des clubs toujours invaincus (Abbott et Valleyfield). Ils demeurent au troisième rang du réseau collégial de deuxième division et joueront leur prochain match samedi prochain, contre Beauce-Appalaches (0-6).