Neil Gargun, Maxandre Caron et Serge Bourassa s’assurent que les glaces soient de bonnes qualité, à quelques jours du début du Championnat canadien junior de curling, à Grand-Mère.

Début d'une grosse année sportive à Shawinigan

L’année 2018 sera celle de Shawinigan au plan des événements sportifs. Trois gros rendez-vous sont programmés et vont générer d’intéressantes retombées en Mauricie.

Il y aura les assises de la LHJMQ en juin, dont le point culminant est évidemment la séance de sélection des joueurs midgets. En février, la boxe professionnelle sera de retour dans la ville de l’électricité alors que l’olympien Simon Kean fera face à Solomon Haumono en grande finale, dans ce qui va constituer son premier vrai test chez les pros. 

Et c’est le curling qui lancera les hostilités dans quelques jours, alors qu’Alain Boucher et son armée de bénévoles vont accueillir le Championnat canadien junior, à l’aréna de Grand-Mère. 

Sur le plan sportif, pas de souci. Ce sont les meilleurs joueurs de 21 ans et moins au pays qui se feront la lutte, ce n’est pas un hasard si plus de 600 passeports ont déjà été écoulés. Et puis la réputation de Jean-François Morand parle d’elle-même, ces athlètes auront certainement droit à des surfaces de jeu en parfait état pour déployer leur talent. Côté spectacle, ceux qui aiment le curling seront rassasiés. 

Un tel événement vient toutefois avec une charge financière importante. Avec un budget d’opération d’un peu plus de 200 000 $, il y avait un stress à supporter pour le comité organisateur. Heureusement, celui-ci a été évacué au cours des dernières heures. Un important coup de pouce financier a été ficelé et sera annoncé d’ici le début des compétitions samedi, de quoi réjouir ces artisans qui peuvent maintenant se concentrer à recevoir la visite.

Les équipes débarqueront dans la région jeudi. Vendredi, il y aura des séances d’entraînement, avant le lancement officiel de la compétition. D’ici là, il reste plusieurs choses à mettre en place dont l’igloo, lieu de rassemblement entre les matchs qui sera déployé dans le stationnement. «La fébrilité est palpable parmi nos bénévoles. Ça arrive vite, samedi. Heureusement, tout se déroule bien. Nous serons prêts!», promet Boucher. 

«C’est seulement la sixième fois de l’histoire que ce tournoi débarque au Québec. Pour vous donner une idée de l’ampleur, c’est la ville de Victoria qui a présenté le championnat en 2016. Bravo au comité organisateur de mettre Shawinigan sur la carte du curling au pays.» 

Si tout se passe bien au cours des deux prochaines semaines, ce n’est peut-être pas le seul tournoi de prestige qui passera dans le coin…