Le Bellemare de Louiseville et son vétéran gardien Philippe Gatien vont connaître leur adversaire vendredi soir.

Début des quarts de finale dans la LHSAAAQ

Trois-Rivières — Le Bellemare de Louiseville entre dans les séries éliminatoires de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ) par la grande porte. L’équipe trône au sommet du classement général de la saison régulière, mais moins de 48 heures avant le premier match des quarts de finale, Louiseville ne connaît toujours pas son adversaire.

Louiseville (1) vs Donnacona (8) ou Bécancour (9)

La tempête de neige de la semaine dernière a forcé le report du dernier match de la série 2 de 3 entre le Métal Perreault de Donnacona et le Formule Fitness de Bécancour. Ces deux équipes s’affrontent ce vendredi à Donnacona et le vainqueur aura le dernier laissez-passer disponible pour les quarts de finale.

Le Bellemare de Louiseville est au premier rang du classement général avec sa fiche de 17-2. Ses deux adversaires potentiels ont des fiches bien différentes. Donnacona a terminé la saison avec un dossier de 5-16, tandis que Bécancour n’a remporté que trois victoires en 22 matchs. Malgré des fiches totalement opposées entre Louiseville et ses deux potentiels adversaires, l’entraîneur-chef du Bellemare, Dean Lygitsakos ne veut pas prendre cette série à la légère.

«L’expérience me dicte la prudence. L’équipe qui va sortir de la série entre Donnacona et Bécancour sera enthousiaste et aura joué du hockey de séries depuis deux semaines déjà. Alors que nous n’avons pas joué depuis un moment», mentionne Lygitsakos. «Tout ce qui s’est passé avant n’existe plus.»

La préparation en vue du premier match des quarts de finale se voit passablement complexifiée pour l’équipe d’entraîneurs de Louiseville. «On n’a pas encore notre adversaire. C’est difficile de se préparer à affronter les deux équipes. On les évalue toutes les deux», ajoute Lygitsakos.

Le premier match de cette série sera disputé samedi à Louiseville, alors que toutes les autres séries s’amorcent vendredi.

La Tuque (2) vs Cap-de-la-Madeleine (7)

Les Loups de La Tuque, qui ont terminé la saison avec 15 victoires et cinq défaites en 22 matchs, ne perdent pas souvent à domicile. En fait, les Loups n’ont connu qu’une défaite en temps réglementaire dans le Colisée Denis-Morel. Les Latuquois attendront de pied ferme le Climatisation Cloutier vendredi soir.

«Nous allons commencer les séries de manière robuste. Nous allons mettre les points sur les i dès le début», affirme Tommy Gauthier, entraîneur-chef des Loups.

«Nous avons beaucoup de respect pour l’organisation de Cap-de-la-Madeleine. Mais si notre équipe arrive à bien faire les détails et jouer du hockey de série, nous devrions sortir gagnants de cette série.»

L’entraîneur-chef du Climatisation Cloutier, Éric Haley, admet que son équipe n’a pas connu une saison à la hauteur des attentes de l’organisation. Toutefois, il mentionne que leur fiche de neuf victoires en 22 maths cette saison fait partie du passé.

«Ce n’est jamais facile gagner à La Tuque. C’est une bonne organisation qui a une belle structure depuis quelques années. Nous arrivons en séries comme étant les négligés, mais on remet les compteurs à zéro», soutient Haley, en ajoutant que ses hommes peuvent aussi jouer un style de hockey robuste.

«On a du talent et de la robustesse. On s’est aussi grossi à l’approche des séries.»

Plessisville (3) vs Granby (6)

Le Métal Pless de Plessisville amorce vendredi à domicile les quarts de finale contre les Bisons de Granby. Les Bisons n’ont remporté qu’un seul de leurs quatre matchs face au Métal Pless cette saison. Mais parole de David Lapierre, ils n’ont aucun complexe.

«Je le répète, on peut mieux jouer qu’on vient de le faire, a-t-il repris. Et qu’on le veuille ou non, l’absence de gars comme Charles Power, Tommy Lapierre et Yan Dumontier a fait mal ce soir. On peut battre le Métal Pless, comme on peut battre n’importe qui dans cette ligue. Mais dans le fond, tant mieux s’ils pensent que ça va être facile...»

Joliette (4) vs Nicolet (5)

Les Sportifs de Joliette et le Condor de Nicolet ont des fiches identiques. Ces deux équipes ont terminé la saison régulière avec douze victoires et huit défaites. Les deux victoires des Sportifs contre le Condor cette saison ont donné l’avantage de la patinoire en séries à Joliette. Malgré tout, le premier match se disputera ce vendredi à Nicolet.

«Les deux équipes sont semblables. Ça peut aller d’un côté comme de l’autre», estime Alain Gardner, entraîneur-chef du Condor.

«On doit être disciplinés et bien appliquer notre système de jeu, parce que l’avantage numérique de Joliette peut faire des dégâts.»

Avec la collaboration de La Voix de l’Est