Sara-Jade Berthiaume représentera le Canada dans deux catégories, du 15 au 18 novembre aux Championnats mondiaux par groupes d’âge en Russie.

De retour aux Mondiaux, trois ans plus tard

Trois-Rivières — Trois ans après avoir vécu sa première compétition internationale, Sara-Jade Berthiaume est de retour aux Championnats mondiaux par groupes d’âge. Après le Danemark en 2015, elle se prépare à quitter pour Saint-Pétersbourg, où quelques-unes des meilleures trampolinistes de 17 à 21 ans convergeront pour le rendez-vous le plus important de leur saison. Le tout se déroulera du 15 au 18 novembre.

Seule Québécoise sur la quarantaine d’athlètes canadiens invités (trois athlètes masculins s’ajoutent à la délégation du Québec), l’étudiante au Cégep de Trois-Rivières et membre du club Trampoline Intercité concourra aux épreuves de trampoline individuel. Elle se joindra aussi à l’Albertaine Kalena Soehn, parmi les 22 paires en lice, aux concours de trampoline synchronisé.

En Russie, Berthiaume présentera une routine libre de 11,3 en coefficient de difficulté, un niveau relevé. «On en a une de 10,6 en réserve, mais je suis persuadée que Sara-Jade peut bien l’exécuter à 11,3. Si elle contrôle ses émotions, elle peut réaliser de grandes choses. L’expérience du Danemark en 2015 a été salutaire, elle a appris à mieux gérer son stress dans les compétitions internationales. Je pense que c’est de bon augure», partage l’entraîneure du club France Bouffard, qui note au passage, non sans fierté, que seulement quatre trampolonistes par groupe d’âge ont reçu une invitation pour le championnat.

La compétition se mettra en branle dans les jours suivant le Championnat mondial de trampoline, réservé à l’élite planétaire. Bref, à ceux du calibre olympique, dont on peut admirer les exploits tous les quatre ans, à la télévision. «C’est un de ses objectifs. Je pense que d’ici trois ans, elle pourrait y parvenir», juge France Boufard en parlant de sa protégée de 18 ans.

Sans sa petite soeur

Sara-Jade Berthiaume voyagera seule en Russie. Bien sûr, il y aura tous les autres athlètes ainsi que des entraîneurs, mais sa sœur Anouk n’y sera pas, elle qui avait pourtant mérité son billet pour l’événement.

Elle aurait pu prendre part à la compétition de synchro avec Sara-Jade, mais elle a finalement décidé de prendre une petite pause. Elle continue tout de même de s’impliquer au sein du club, notamment avec la jeune relève.