Samuel Hould, Emmanuel Côté, Tristan Gosselin et Francis Bernier ont été identifiés, par leurs coéquipiers, comme les nouveaux leaders des Estacades midget AAA, à la suite des départs pour la LHJMQ de Samuel Blier et Antoine Marcoux.

De nouveaux leaders chez les Estacades

Difficile de remplacer des joueurs comme Samuel Blier et Antoine Marcoux, deux gars avec qui l'entraîneur-chef des Estacades Frédéric Lavoie a célébré la conquête de deux tournois au cours des derniers mois. Mais puisque la Ligue de hockey midget AAA est d'abord et avant tout un circuit de développement, tributaire des décisions qui se prennent dans la LHJMQ, Lavoie, son groupe d'adjoints et le reste de l'équipe devront se passer de deux de leurs meilleurs éléments d'ici la fin du calendrier.
Blier et Marcoux désormais avec les Saguenéens de Chicoutimi et les Tigres de Victoriaville, Lavoie a dû remanier son groupe de leaders. Francis Bernier et Tristan Gosselin portent maintenant le «C» sur leur chandail, tandis que Samuel Hould et Emmanuel Côté héritent du «A». Blier agissait à titre de capitaine depuis le début de la saison, tandis que Marcoux, Blier et Gosselin l'assistaient.
«Les gars ont voté pour désigner le nouveau capitaine. Puisque c'était très serré entre Francis et Tristan, nous avons décidé d'en désigner deux. Francis aura un «C» lors des matchs à domicile et Tristan le remplacera sur la route. On repart avec un nouveau groupe, mais avec le même objectif», témoigne le pilote, qui ne se fait pas d'illusions quant à un retour potentiel de Blier et Marcoux à Trois-Rivières.
Si le premier s'est fait un nom au Défi mondial des moins de 17 ans, Marcoux, originaire de la région de Victoriaville, s'est retrouvé dans l'entourage des Tigres durant la période des Fêtes. La semaine dernière, autant les Saguenéens que les Tigres officialisaient leur place dans leur alignement respectif. «Samuel a gagné des points au Challenge en étant choisi meilleur joueur de notre club et Antoine fut nommé sur l'équipe d'étoiles du tournoi. Ils le méritent, mais je ne cache pas qu'on vit une petite peine d'amour!»
Vrai que le coup est dur à encaisser, surtout qu'il ne reste que six matchs à disputer en saison régulière. Les nouveaux meneurs ne s'en formalisent toutefois pas trop. En admettant que la perte de ces deux piliers se fera sentir autant sur le plan défensif qu'offensif, ils ne sont cependant pas prêts d'affirmer qu'ils ne campent plus parmi les prétendants.
Rappelons qu'en raison de leur victoire au Challenge midget AAA, les Estacades amorceront les éliminatoires en bénéficiant d'un laissez-passer au premier tour. «On va s'en sortir. Il faut juste recommencer à prendre de bonnes habitudes et travailler un peu plus fort», suggère Tristan Gosselin, dont le club s'est incliné à deux reprises le week-end dernier.
«Ça s'est fait vite», poursuit Francis Bernier, en parlant du départ de Blier et Marcoux. «Certains gars dans la chambre n'ont même pas eu le temps de les saluer. Sauf qu'on va s'en remettre, on n'a pas le choix! Il faut juste redoubler d'ardeur.»
Parions que Frédéric Lavoie sera heureux de la réponse de ses deux adolescents. Hier, il a confirmé au Nouvelliste que certains joueurs, dans sa chambre, devront élever leur jeu d'un cran. «On va faire une rotation avec nos dix attaquants, dont ceux dans nos équipes affiliées. Ça servira du coup à évaluer notre personnel pour la prochaine campagne, en plus de leur fournir une bonne dose de confiance.»
Les Estacades se mesureront aux Élites de Jonquière, dimanche au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.