En menottant les Boulders de Rockland jeudi soir, le releveur Garrett Mundell (44) a obtenu son 18e sauvetage de la saison, égalant ainsi le record d’équipe qui appartenait à Nick Sarianides depuis la saison inaugurale en 2013.

De la chance et du cœur

Trois-Rivières — Les bonnes équipes trouvent souvent le moyen de faire payer les erreurs à leurs adversaires. Parlez-en aux Boulders de Rockland, les dernières victimes des Aigles, vainqueurs d’une sixième série consécutive devant leurs partisans, après une victoire de 6-3 décrochée devant 1912 spectateurs jeudi au Stade de Trois-Rivières.

Un gain qui porte la signature des releveurs... et de Dame Chance. Ça n’a pas souvent été le cas cette année, mais le lanceur délégué par les Aigles, Garrett Harris, ne l’avait tout simplement pas sur le monticule.

Buts sur balles, mauvais lancers et manque de constance l’ont affligé pendant deux manches et deux tiers. Alors que les Boulders menaient 3-1 et semblaient se diriger vers une soirée sans tracas, le gérant T.J. Stanton a fait appel à son enclos pour prendre le relais.

Brillant, le gaucher Cam Lafleur a pavé la voie à la remontée des Oiseaux (aucun point en deux manches et un tiers). Derrière lui, les releveurs Bubby Rossman, Tyler Ferguson, Elhaaj Muhammad et Garrett Mundel, ce dernier avec son 18e sauvetage de la campagne, ont tous mis l’épaule à la roue pour concrétiser la victoire des Aigles.

«C’est formidable ce que nous avons accompli ensemble pour appuyer Harris. Avec l’excellente saison qu’il a, il méritait ça», disait Mundell.

Le géant de 6 pieds 7 pouces venait d’égaler le record des Aigles pour le nombre de sauvetages en une année (18). Cette marque appartenait à Nick Sarianides depuis la saison inaugurale de l’équipe, en 2013.

Il y a fort à parier que Mundell, un ancien espoir des Yankees de New York, parviendra à la briser. «C’est un bel honneur, je l’ignorais! Chaque fois que j’arrive sur le monticule, je suis confiant et grâce à Dieu, ça fonctionne bien cette année.»

Mundell a allumé la foule avec son brio sur la butte. Sa femme et son chien étaient aux premières loges pour assister à sa courte, mais efficace sortie, alors qu’il a retiré les trois frappeurs à lui faire face en neuvième manche.

Pas surprenant d’apprendre qu’au moins deux clubs des ligues majeures, les Brewers de Milwaukee et les Marlins de la Floride, surveillent ses faits et gestes chez les Aigles.

Erreurs mentales

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la défensive des Boulders leur aura coûté cher cette semaine à Trois-Rivières.

En avance 3-1 en troisième, les hommes de Kevin Baez se dirigeaient vers une demie-manche parfaite, quand Tucker Nathans et Taylor Brennan ont soutiré des buts sur balles au partant Jake Zokan, l’un des meilleurs du club.

On croyait bien que ce tour au bâton prendrait fin pour les Aigles quand Alberth Martinez a claqué un faible ballon au champ intérieur, mais personne du côté de Rockland n’a été en mesure de capter la balle. Il n’y a pas eu d’erreur et ce fut un des points produits les plus faciles de la carrière de Martinez, quand Nathans est entré au marbre.

Juan Kelly a suivi avec un roulant de routine, mais le mauvais relais de l’arrêt-court des Boulders a permis aux Oiseaux de créer l’égalité 3-3. Une manche plus tard, le receveur substitut Joe DeLuca claquait son septième circuit de la saison, au champ centre, pour faire 4-3 en faveur des Aigles. Ils ne regarderaient plus derrière.

«Joe était notre neuvième frappeur, c’est du bonus quand ces gars-là frappent des circuits», souriait T.J. Stanton, aussi fier que Mundell de voir les releveurs prendre les choses en main. «Cam est jeune, et il nous en donne beaucoup.» Lafleur a d’ailleurs hérité de la victoire, sa cinquième.

Dans l’autre vestiaire, le gérant des Boulders, Kevin Baez, regrettait le jeu erratique de sa défensive.

«Nous étions en contrôle avant les erreurs en troisième manche, c’est vraiment dommage. Si tu donnes une chance aux Aigles de rebondir, ils en profitent. J’ai l’impression qu’on s’est battus nous-mêmes.»

Les Aigles entameront dès vendredi une série de trois matchs à domicile contre les Capitales de Québec, toujours impliqués dans la course aux séries. On attend plusieurs milliers de personnes pour l’occasion.