Andre De Grasse

De Grasse compte revenir plus fort

Au lieu de livrer bataille à Usain Bolt pour une dernière fois, Andre De Grasse a joué les touristes à Londres pendant les Championnats du monde d'athlétisme, au début du mois d'août.
Le sprinteur de 22 ans a assisté à un match de soccer entre Arsenal et Chelsea au stade Wembley. Il a circulé sur le pont de Londres et sur le Tower Bridge et il est allé voir deux films.
«C'était la première fois que je pouvais faire des activités dans une ville, parce que toute mon attention est toujours tournée vers la piste. J'essayais seulement d'être heureux, positif et de trouver d'autres choses à faire.»
Et il a regardé, de sa chambre d'hôtel, la dramatique finale du 100 mètres, et il n'a pu s'empêcher de se dire: «si jamais...».
De Grasse, qui a connu une spectaculaire progression dans les rangs du sprint mondial avant de subir sa première blessure d'importance, est de retour à Toronto afin de se remettre d'une déchirure d'un muscle ischio-jambier. Il se dit résolu à rebondir et revenir meilleur que jamais.
«Je suppose que tout arrive pour une raison, a déclaré De Grasse, qui dit ne pas avoir été trop bouleversé d'avoir manqué ce qui aurait pu être, à ses yeux, un important chapitre de sa carrière.
«Je suis jeune. Pour moi, il s'agit de me relever à temps pour 2018 et d'être prêt pour les prochains championnats du monde (à Doha, en 2019) et les Jeux olympiques de 2020.»
L'athlète originaire de Markham, en Ontario, était destiné à amasser trois médailles à Londres, au 100 mètres, au 200 mètres et au relais 4 x 100 mètres. Toutefois, une blessure survenue pendant une séance d'entraînement l'a forcé à se retirer de la compétition.
Il s'agissait de la première de plusieurs mauvaises nouvelles pour une délégation canadienne qui a été durement frappée par les blessures et les maladies.
De Grasse espérait avoir la chance de détrôner Bolt à l'épreuve du 100 mètres, mais ce sont les Américains Justin Gatlin et Christian Coleman qui ont privé le Jamaïcain de tous les projecteurs lors de sa dernière course individuelle en carrière.
«Ça été une grande surprise, a déclaré De Grasse. J'ai adoré regarder la course. J'aurais aimé y être, mais il reste que ce fut une grande course», a ajouté le jeune Canadien, qui a hâte d'affronter Gatlin et Coleman l'année prochaine.