Les Draveurs d’Alain Côté ont signé une victoire face à la meilleure équipe du circuit vendredi soir au Colisée de Trois-Rivières.

David se paye Goliath

Trois-Rivières — Les histoires étaient nombreuses vendredi soir au Colisée. Un affrontement entre la meilleure équipe, les Éperviers de Sorel, et la pire formation de la LNAH, les Draveurs, le retour de Marco Cousineau au Colisée ou encore les débuts de Marco Charpentier dans son nouvel uniforme bleu. Les Trifluviens ont tout fait pour sortir vainqueurs de ce duel entre rivaux en signant un gain de 6-5 en prolongation.

C’est le défenseur Steve Pelletier qui a renvoyé les 840 amateurs à la maison avec un large sourire au visage en battant Cousineau entre les jambières. Une séquence qui venait mettre la cerise sur le sundae d’une performance des plus convaincantes des Draveurs, qui ont eu le pied sur l’accélérateur dès le début de la rencontre.

«Dans mon discours d’avant-match, j’ai mis l’accent sur les émotions, a mentionné l’entraîneur-chef Alain Côté après la rencontre. Il y en avait beaucoup entre les deux équipes. Il y a une rivalité. On a gagné pour Charpentier et pour Marc-Antoine Gélinas, qui se retrouvait dans une petite guerre avec Cousineau. Les Éperviers sont rapides, ils ont une équipe complète et ils sont solides défensivement. Marquer six buts contre eux, c’est signe que tu as élevé ton jeu d’un cran.»

Si Gélinas a remporté son duel contre Cousineau, l’ancien portier des Draveurs n’a pas mal paru, bien qu’il aimerait revoir deux lancers contre lui. Son pilote, Christian Deschênes, estime qu’il a été laissé seul trop fréquemment, particulièrement en première période.

«Sans Cousineau, on aurait pu sortir de la première période et ça aurait été 3-0 pour les Draveurs. Le plan, c’était de laisser plus de temps à Marco pour revenir au jeu, mais les blessures ont changé le tout. Si on a un point ce soir, c’est en grande partie de sa faute.»

À son premier match avec les Draveurs, Marco Charpentier n’a certainement pas mal paru. La légende de la LNAH a obtenu un but et une passe en plus de ne pas avoir peur de se salir le nez.

«J’étais content de le voir et il était content d’être ici. Dès qu’il est arrivé dans l’équipe, il a pris sa place. On a fait des revirements qui nous ont coûté des buts et sur le banc, j’ai senti sa présence. Il parlait aux gars en étant constructif, mais des fois, ça fait du bien de se dire les vraies affaires, sans se dire des bêtises et c’est ce qu’il a fait», a indiqué Côté.

Yannick Tifu, particulièrement efficace vendredi, a inscrit deux filets dans la victoire alors que Mathieu Guertin a complété le pointage pour les Trifluviens. Le match aurait toutefois pu prendre une tangente bien différente puisque les Draveurs ont échappé deux fois des avances de deux buts, dont un filet où un joueur des Éperviers était presque couché sur Marc-Antoine Gélinas. Les officiels ont tout de même accordé le but.

«J’ai eu peur qu’on échappe le match à ce moment. On a regardé la vidéo et on voit définitivement qu’il y a obstruction sur le gardien, personne d’autre n’est proche. C’était clair. Est-ce que je peux leur en vouloir aux arbitres? Si je n’avais pas gagné, probablement plus. Ce que je trouve dommage, c’est que ça arrive fréquemment.»