La soirée du 10 février à Shawinigan fut un succès, mais celle du 16 juin pourrait passer à l’histoire.

Dans les ligues majeures

SHAWINIGAN — Avec quelque 800 billets à écouler, Camille Estephan se disait persuadé d’atteindre le cap magique des 5000 places vendues samedi soir.

«On fait l’envie des promoteurs de boxe américains avec une foule comme celle-là. Shawinigan est dans les ligues majeures. Je veux dire merci aux gens de la Mauricie de nous appuyer de la sorte», soulignait le Grand Manitou d’Eye of the Tiger Management.

Son partenaire d’affaires, Roger Lavergne, disait encore rêver d’être à pleine capacité, ce qui ferait grimper l’assistance à 5500.

«Pour ceux qui, comme moi, sont toujours à la dernière minute pour le cadeau de la fête des Pères, c’est une occasion unique! J’espère que les gens se rendent compte à quel point nous sommes privilégiés d’avoir un combat aussi attendu chez nous. Ceux qui hésitent et qui ne seront pas là samedi soir vont avoir des regrets dimanche, tout est en place pour un événement historique!»

Selon Mel Lubovac, il n’y a pas un combat chez les poids lourds qui a autant attiré l’attention au Canada depuis au moins 30 ans.

«C’est spécial, ce qui a été mis sur pied ici. Nous sommes très heureux d’en faire partie et nous sommes très bien traités depuis notre arrivée. Si l’occasion se représente, nous n’hésiterons pas à revenir au Québec», promet-elle.