Philip Danault est entré dimanche dans le club sélect des immortels des Estacades.

Danault parmi les immortels

TROIS-RIVIÈRES — Il y a maintenant trois immortels dans le camp des Estacades hockey. Après Steve Bégin et Marc Denis, ce fut au tour de Philip Danault dimanche après-midi de voir le gilet numéro 10 qu’il a porté avec fierté durant son stage midget AAA être retiré de la circulation.

L’attaquant du Canadien de Montréal a vécu ce moment spécial avec les membres de sa famille, mais aussi avec quelques-uns des coéquipiers qu’il a côtoyés durant la saison 2008-09. «Il y a eu des souvenirs qui ont remonté à la surface aujourd’hui. Nous avions connu une excellente saison. Nous avions même atteint la finale. Nous avions une superbe équipe, avec une belle chimie autant sur et hors glace», faisait remarquer l’athlète de 25 ans, bien jeune pour recevoir pareil honneur. «Ça ne me fait pas trop vieillir! Par contre j’ai été un peu surpris quand je me suis aperçu sur la glace que j’étais plus âgé que les arbitres!»

Danault a amassé 27 points en 44 matchs avec les Estacades. Il s’est davantage démarqué en séries éliminatoires avec une récolte de 15 points en 19 matchs. Le Victoriavillois a pris du galon après une bonne discussion avec son entraîneur Gilles Bouchard. «Je travaillais fort, je sentais que je m’améliorais. Je participais toujours à l’entraînement optionnel le mercredi matin à 7h! J’ai alors demandé à Gilles (Bouchard) de me confier plus de responsabilités. Il a accepté, et ça s’est bien passé par la suite!»

Son brio durant l’hiver et le printemps 2009 a en effet convaincu les Tigres d’en faire leur choix de première ronde. Deux ans plus tard, ce fut au tour des Blackhawks de Chicago d’en faire une sélection de premier tour. Après avoir fait ses premiers pas chez les pros dans l’organisation des Hawks, Danault a été échangé au Canadien, où il est devenu une pièce importante du casse-tête offensif. Une feuille de route enviable pour les jeunes joueurs des Estacades, qui sont à la même place que lui 10 ans plus tard. «J’étais content de les rencontrer avant le match. Je connais les sacrifices que ça prend pour se rendre jusqu’au midget AAA. Je leur souhaite d’apprécier leur saison», a dit Danault, qui devait à l’origine voir son numéro être retiré le 21 janvier dernier.

Une commotion cérébrale est venue gâcher les plans initiaux des Estacades. Depuis, Danault a mis cet épisode derrière lui, et il a signé cet été un nouveau contrat de trois ans avec les Glorieux. «Tout est réglé désormais et ça appartient au passé tout ça. C’est une nouvelle saison qui s’amorce et j’ai bien hâte que ça commence», lance-t-il à la veille du traditionnel tournoi de golf de l’équipe, qui va lancer la campagne 2018-19 de l’équipe à Geoff Molson.

UNE PREMIÈRE VICTOIRE
La présence de Danault a semblé inspirer les Estacades, qui ont signé un premier gain cette saison en renversant 4-1 les Gaulois du collège Antoine-Girouard.

Félix Landry, Jacob Guévin, Zachary Bolduc et Tristan Luneau ont marqué pour la bande à Frédéric Lavoie, qui a dominé 28-20 dans la colonne des tirs au but.

Fait à noter, même si le match a été ponctué de 10 avantages numériques, aucun but n’a été produit par les unités spéciales.