La mise en chantier du nouveau Colisée à Trois-Rivières ne change pas les plans de la LHJMQ selon Gilles Courteau.

Courteau ferme encore la porte aux Draveurs

SAINT-TITE — Ce n’est pas parce que la mise en chantier du nouveau Colisée à Trois-Rivières a été lancée que la Ligue de hockey junior majeur du Québec va montrer plus d’appétit pour ressusciter les Draveurs.

En entrevue mardi dans le cadre de la Classique hivernale, le commissaire Gilles Courteau a une fois de plus fermé la porte à la cohabitation de deux équipes en Mauricie. «L’arrivée du nouveau Colisée, ça ne modifie rien parce qu’en ce moment, il n’y a pas d’opportunité. Il n’y aucun projet d’expansion, et aucune de nos franchises n’est à vendre. Au contraire, elles sont bien implantées dans leur marché respectif. Comme je l’ai dit au maire Lévesque quand il m’a posé des questions à ce sujet, ça ne donne rien de spéculer. Le Colisée, c’est une belle réalisation pour Trois-Rivières, mais pour la LHJMQ, ça ne change pas nos plans.

Courteau est natif de Trois-Rivières. Il a même vécu la rivalité Draveurs-Cataractes de l’intérieur, puisqu’il a fait ses premières armes au vieux Colisée comme statisticien au siècle précédent. Il a souri quand on lui a demandé si cette rivalité allait finir par revivre d’ici à la fin de son règne. «Je ne sais pas, je ne prédis pas l’avenir. Mais je regarde le chemin parcouru par les Cataractes depuis qu’ils bénéficient de leur nouvel aréna, ils ont fait un travail colossal pour développer la région de la Mauricie et ça doit être pris en considération. Nous avons un processus en place si jamais une demande nous est acheminée, mais pour le moment, rien à court ou moyen terme ne laisse présager quoi que ce soit pour Trois-Rivières.» a-t-il conclu.