Philippe Legaré, Pierre-Philippe Normand et Caroline Poulin font partie d'une équipe multidisciplinaire qui offre un service personnalisé et une évaluation exhaustive pour tous les coureurs.

Course: un programme personnalisé pour vous «propulser»

Non seulement la course à pied a-t-elle gagné en popularité ces dernières années, elle s'est surtout démocratisée. Des spécialistes établis à Trois-Rivières l'ont bien compris. Depuis cinq ans, ils caressaient un projet précieux à leurs yeux: offrir un service personnalisé et une évaluation exhaustive pour les coureurs, peu importe leur âge, leur poids, leur niveau d'intensité.
C'est ainsi que Propulsions a vu le jour il y a environ un an. Le lancement officiel ne s'est toutefois tenu qu'en mars, à temps pour le début de la saison extérieure. La neige fondue, Caroline Poulin et son équipe multidisciplinaire sont maintenant disponibles pour consulter des clients.
«On ne fait pas de sélection. Chez nous, le coureur débutant a autant d'importance que celui appartenant à l'élite», explique la professeure en chiropratique sportive à l'UQTR. «L'objectif vise à rendre encore plus agréable la pratique de la course à pied, mais pas juste pour un an.»
Alors, comment est-ce qu'on s'y prend pour évaluer la technique de course d'une personne? Il faut d'abord bien connaître l'individu: dresser un portrait global qui inclut le programme d'entraînement, un questionnaire sur des blessures anciennes, récentes ou actuelle, un examen physique calculant entre autres la force musculaire et la souplesse, de même que l'expérience en course à pied. Bref, un bon C.V.
Une fois l'analyse complétée, une séance de course sur tapis roulant permettra aux spécialistes de mieux décortiquer votre posture, d'examiner les lacunes qui peuvent mener à des blessures. C'est là que le vrai travail commence.
«Nous ne donnerons pas les recommandations à la suite de la première rencontre, prévient Caroline Poulin. Après la séance sur tapis, nous allons préparer un rapport d'une quinzaine de pages avec photos pour tenter de trouver des solutions applicables pour aider le coureur. Par la suite, s'il le souhaite, nous pouvons poursuivre la collaboration avec d'autres services, comme la kinésiologie par exemple. C'est également possible de faire un plan d'entraînement et de traiter des douleurs musculaires.»
Le rapport complet, espère l'équipe de Propulsions, permettra au coureur de réduire ses risques de blessures, donc d'améliorer son efficacité pour réaliser ses objectifs personnels.
Le podiatre Philippe Legaré, qui a pris part à plusieurs marathons et à l'Ironman 70.3 de Mont-Tremblant l'an dernier, peut aussi conseiller les clients dans la quête des chaussures idéales pour eux.
Constatant avec bonheur une hausse significative du nombre de coureurs, le club Milpat organisera, le 6 juin, un camp technique sur la course à pied. L'activité aura lieu à l'île Saint-Quentin et réunira plusieurs conférenciers, dont Caroline Poulin.
Toutes les informations sur cette compagnie trifluvienne sont disponibles au propulsions.ca.