Mavrik Bourque a marqué l’unique filet de la rencontre dimanche, alors que le gardien des Cataractes Antoine Coulombe s’est payé un jeu blanc.

Coulombe plaide sa cause

DRUMMONDVILLE — Si Daniel Renaud se cherche un gardien pour vendredi soir prochain, Antoine Coulombe est prêt. La recrue de 16 ans a terminé son excellent camp d’entraînement par un point d’exclamation, signant un blanchissage de 1-0 de 31 tirs aux dépens des Voltigeurs à Drummondville, dimanche après-midi.

Bien protégé par sa défensive en début de match, Coulombe n’a eu aucun mal à se dresser devant les Voltigeurs quand ceux-ci ont augmenté le tempo. Calme, toujours bien positionné, vif pour attaquer les retours, Coulombe a inspiré ses coéquipiers, qui ont tenu tête à une équipe plus mature. Bien sûr, il manquait d’excellents joueurs dans les deux camps. Mais ça n’enlève rien à la prestation de l’adolescent, qui a fait tourner les têtes dimanche après-midi.

«On ne s’emballera pas avec un camp d’entraînement, ou avec un match, mais force est d’admettre qu’Antoine a fait tout ce qu’il avait à faire», souriait le pilote Daniel Renaud. «Disons qu’il nous force à réfléchir! Il a l’air d’un gars en mission...»

La vedette du jour se disait quand à lui un peu surpris de sortir de l’aréna sans avoir accordé un seul but. «Je mentirais si je disais que je m’attendais à blanchir les Voltigeurs! Je suis content de mon match, c’est sûr. C’est une belle victoire d’équipe, une victoire importante après deux défaites d’affilée. Nous sommes prêts pour la saison», mentionnait Coulombe.

Le seul filet du match a été marqué par Mavrik Bourque, en avantage numérique durant la troisième période. Si les deux clubs ont survécu à un long désavantage numérique de deux hommes durant l’après-midi, Bourque a trouvé une façon d’enfiler l’aiguille en fin de match après avoir sauté sur un tir bloqué dans l’enclave par un rival. Après cette scène, les Voltigeurs ont appliqué encore plus de pression sur Coulombe, qui semblait voir la rondelle comme un ballon de plage.

Fiche positive
Les Cataractes terminent donc l’interminable camp d’entraînement avec une fiche de cinq victoires en neuf sorties. Un palmarès dont Renaud se soucie bien peu. En revanche, il dit avoir aimé l’attitude de son groupe. «Le mot d’ordre, c’était le niveau de compétition. Là-dessus, je suis content. Pour le reste, nous avons mis l’emphase cette semaine à l’entraînement sur notre couverture en zone neutre. Nous avons accordé des chances de marquer de qualité, mais je pense que nous les avons réduites grâce à ça.»

Laissés de côté par mesure préventive, Valentin Nussbaumer et Gabriel Denis devraient être à leur poste vendredi, alors que les Cataractes lanceront leur 50e saison face au Phoenix de Sherbrooke au Centre Gervais Auto.