Le gérant des Aigles, T.J. Stanton.

Convaincants au bâton, moins au monticule

TROIS-RIVIÈRES — En cette période de l’année où ce sont souvent les lanceurs qui ont le dessus sur les frappeurs, c’est plutôt l’inverse qui s’est produit autant pour les Aigles de Trois-Rivières que les Capitales de Québec.

Lors de matchs préparatoires disputés samedi à Sherbrooke et le lendemain au Stade Canac de Québec, les offensives de chacune des équipes ont dicté leur loi contre les lanceurs adverses. Au final, les amateurs ont eu droit à un verdict nul de 9-9, puis à une victoire des Capitales, 11-8, dimanche soir.

Ce ne sont que des rencontres hors-concours, mais les gérants apprécient ce genre de confrontations, ne serait-ce que pour tester l’alignement des frappeurs, étudier leurs présences au bâton et valider le potentiel des lanceurs. «On devra apporter des ajustements du côté des lanceurs. Mais ça ne vaut pas seulement pour nous. Autant les nôtres que ceux des Capitales ont connu des ennuis en fin de semaine», analysait le gérant des Aigles T.J. Stanton.

Perçu par plusieurs comme le futur as de la rotation des partants, Kramer Sneed a connu un début de match difficile dimanche à Québec, accordant huit points en deux manches. Ça s’est replacé par la suite. Les releveurs Kevin McNorton et Philip Walby ont par ailleurs impressionné leur gérant.

À l’attaque, David Glaude a produit cinq points, claquant notamment un circuit contre le lanceur des Capitales Karl Gélinas. Taylor Brennan, Javier Herrera et Alexi Colon, qui devrait frapper au premier rang, ont aussi bien paru. «À ce stade-ci de l’année, l’important, c’est de décoder les lancers avec lesquels tu te sens le plus à l’aise, pour ensuite montrer une approche agressive. On a vu beaucoup de belles choses en offensive, je suis très content de ça. Je pense que nous serons en mesure de mettre de la pression sur les lanceurs de la ligue. 17 points en deux matchs, ce n’est pas mauvais du tout!» concluait Stanton.

Les Aigles joueront un dernier match préparatoire, mardi après-midi à Ottawa, avant de retourner dans la capitale fédérale vendredi, pour le début du calendrier régulier.