Gabrielle Lambert (soccer) et Christophe Boivin (hockey) ont été nommés Patriotes par excellence de la dernière année.

Consécration pour Lambert et Boivin

Trois-Rivières — La cinquantième année des Patriotes de l’Université du Québec aura été l’affaire de Gabrielle Lambert, en soccer féminin, et Christophe Boivin, en hockey masculin. Les deux athlètes ont été sacrés Patriotes par excellence, vendredi dans le cadre du Mérite sportif présenté au Centre d’événements et de congrès interactifs (CECI).

Nommée sur l’équipe d’étoiles sur la scène universitaire canadienne et joueuse par excellence du circuit québécois, la gardienne Gabrielle Lambert s’est avérée le cœur des Patriotes qui ont connu une année historique en se qualifiant pour les séries éliminatoires pour la première fois en 21 ans.

En 13 matchs, l’athlète de 25 ans a réussi 6 jeux blancs pour mener les Patriotes à un excellent dossier de 7-1-6, au troisième rang du réseau provincial. L’épopée a cependant été freinée en demi-finale contre l’Université Laval.

Pour Lambert, la saison magique des Patriotes confirme qu’elle a fait le bon choix de revenir à Trois-Rivières après trois ans d’exil. «J’avais l’occasion d’aller jouer à l’Université de Montréal, mais Durnick Jean m’a convaincue de revenir ici et je suis très heureuse de mon choix. On a eu une très belle saison, c’est juste dommage de ne pas avoir gagné le match important en fin d’année», mentionne celle qui aimerait obtenir une autre chance dans les rangs professionnels, après son séjour de deux ans en France.

Du côté masculin, Christophe Boivin reçoit l’honneur pour une deuxième année de suite.

Si les résultats collectifs ont été décevants en hockey masculin, le petit attaquant estime avoir connu une bonne saison au plan individuel, avec 41 points en 28 matchs.

«Individuellement, j’ai été à la hauteur des attentes, mais on n’a pas atteint les standards d’excellence en équipe», indique-t-il, confiant que le groupe renversera la vapeur l’an prochain. «Il y a eu plusieurs nouvelles signatures, avec des joueurs importants. Ça va être intéressant de voir ce que ça va donner. On va certainement pouvoir être compétitifs.»

Le titre de recrue de l’année a été décerné à Jérémy-Nathaniel Tothaud-Mouandza de la formation masculine de soccer. Le Trifluvien a été nommé sur l’équipe d’étoiles du RSEQ au terme de la saison automnale après avoir mené les Patriotes à l’attaque avec cinq buts.

Au niveau collectif, la palme de l’équipe de l’année est revenue aux protégées de Marie-Ève Girouard, en volleyball féminin. Les Patriotes ont encore une fois dominé le réseau de deuxième division du circuit universitaire avec un dossier parfait de 12 victoires. Elles ont ensuite couronné le tout avec une victoire au Championnat provincial pour s’offrir une troisième couronne québécoise d’affilée.

Stéphanie Bouchard (soccer) a reçu la bourse Anne-Sophie-Bois récompensant la persévérance, l’esprit sportif et le leadership. Quant aux bourses Rouge Média, qui soulignent l’implication, elles ont été octroyées à Anne-Michèle Pagé-Primeau (cheerleading) et Félix Bouchard (soccer).

Pour leurs succès sur les bancs d’école, Pénélope Goudreault (cross-country) et Alexandre Leclerc (hockey) ont été récipiendaires de la bourse Raymond-Champagne grâce à leur excellent rendement scolaire de 4,3. Et le titre d’étudiant-athlète est revenu à la capitaine de la formation de volleyball féminin, Myriam Desbiens, membre de la première équipe d’étoiles du RSEQ.

Retour dans le temps

Sous la présidence d’honneur de Jean-François Grenier, directeur général du Service de l’activité physique et sportive de 1989 à 1997, la soirée a évidemment replongé de nombreux anciens Patriotes dans leurs souvenirs.

Impliqué dès le départ dans le projet des Patriotes, Grenier retient particulièrement deux chapitres majeurs de son passage à l’UQTR : l’inauguration du Centre de l’activité physique et sportive (CAPS) en 1995 ainsi que la conquête du premier championnat canadien des Patriotes, en hockey masculin, en 1987.

«Ce n’était pas évident au début, on partait de presque rien», s’est-il remémoré, fier du chemin parcouru par les Patriotes au fil des 50 dernières années.

Ce dernier avait d’ailleurs un message pour les Patriotes actuels. «Les astres s’alignent pour un nouvel élan. Continuez de demeurer fidèles à votre alma mater.»

Clermont honoré

En plus des divers honneurs décernés aux athlètes d’aujourd’hui, l’organisation a également profité de l’occasion pour saluer la grande contribution de Pierre Clermont, coordonnateur des sports d’excellence à l’UQTR de 1992 à 2018. En plus de son rôle de supervision du programme des Patriotes, il a dirigé la formation masculine de soccer de 1992 à 2014.

En guise de clin d’oeil, il a d’ailleurs reçu en cadeau un chandail original de la participation des Patriotes au championnat canadien en 2012.

Carnet de notes

Daniel Milot et Michel Boucher, de l’édition de hockey masculin de 1982 ont décidé de mettre au défi toutes les autres équipes de l’histoire de l’UQTR d’amasser des fonds pour les équipes de Patriotes. Milot et Boucher ont recueilli 32 000$ avec leur groupe. Reste à voir qui emboîtera le pas... La semaine dernière, 113 bourses ont été remises aux étudiants-athlètes de Patriotes totalisant 191 295$...