Frédéric Lavoie
Frédéric Lavoie

Confection des équipes au hockey: la structure intégrée de développement ne regrette rien

TROIS-RIVIÈRES — La structure intégrée de développement ne regrette pas son choix d’avoir procédé à la confection de ses équipes peewees et bantams, même si les arénas sont sur le point de rouvrir leurs portes.

Le nouveau responsable de la structure, Frédéric Lavoie, croit toujours qu’il y avait des avantages à procéder rapidement. «D’une part, ces jeunes on les connaît bien. Ceux qui arrivent du atome, je les ai côtoyés et mon comité aussi. Ceux qui étaient déjà dans le peewee ou le bantam, l’évaluation est encore plus claire. Dans un camp, il peut toujours y avoir une surprise, c’est clair. Mais nous sommes très à l’aise avec notre sélection. En procédant rapidement, les jeunes savaient à quoi s’en tenir. Ceux qui n’étaient pas retenus pouvaient regarder d’autres options, ceux qui ont eu une bonne nouvelle pouvaient se préparer l’esprit tranquille», fait valoir Lavoie. «On s’en doutait que les arénas allaient rouvrir durant l’été mais on a décidé de procéder quand même», ajoute-t-il.

Pour la composition des équipes midget Espoir et midget AAA, la situation est différente. Dans un monde idéal, il y aurait un camp d’entraînement en août. Mais Lavoie va attendre des confirmations avant de couler ça dans le ciment. «On attend des nouvelles de la LHJMQ, du midget AAA et de Hockey Québec. Il y aura un nouveau protocole qui nous sera envoyé, en lien avec l’ouverture des arénas. Et c’est à partir de ce protocole que l’on saura ce qu’on a le droit de faire ou non. La bonne nouvelle, c’est qu’on a du temps devant nous. Normalement, les clubs peewee et bantam de la structure sont formés en mai. On a réglé ce dossier. Quant au midget AAA et au midget Espoir, les camps sont en août. On dispose de temps pour mettre ce qu’il faut en place.»

Reste à savoir ce qu’il adviendra de la catégorie atome AA, parrainnée par la structure. «J’ai des rencontres à ce sujet dans les deux prochaines semaines, nous pourrons trancher par la suite. Notre volonté, c’est de maintenir ce circuit régional», confie Lavoie.

Par ailleurs, la formation des équipes évoluant dans le RSEQ sera bientôt dévoilée. Si la structure intégrée prévoit reprendre ses activités à la mi-août, le RSEQ garde son calendrier régulier qui programme le départ en lien avec le début des classes.