Comme Denis Paul!

CHRONIQUE / Aleksander Barkov a émerveillé la planète hockey dimanche soir en marquant un spectaculaire but vainqueur face à Carey Price. Une feinte gauche-droite pour attirer Price, puis il s’est passé le bâton entre les jambes pour se donner l’angle nécessaire afin de pouvoir grimper la rondelle dans le coin supérieur gauche!

Un but... à la Denis Paul, mes amis! L’ex-vedette des Jets de Louiseville dans le senior en marquait un comme ça un vendredi par mois au milieu des années 90. J’ai dû pratiquer cette feinte un millier de fois sur l’étang familial, mais je n’ai jamais eu le courage de l’essayer dans un match. Barkov, lui, l’a réussi dans la LNH, face à l’Élu!! Ça prend une méchante grosse paire pour essayer ce tour de magie dans une situation aussi corsée. Le pointage était égal, et les Panthers sont sur le respirateur artificiel depuis un bon moment déjà...

Mais c’était la soirée Barkov dimanche, qui a presque battu le Canadien à lui seul. Ce qui a sûrement fait rêver plusieurs partisans tricolores, qui voit en Jesperi Kotkaniemi un joueur qui pourrait devenir un genre de Barkov d’ici quelques années. Le talent est là, pas de doute. Le gabarit aussi. Mais Barkov semble un peu plus méchant que Kotkaniemi!

Chose certaine, Barkov vient de faire mal à la bande à Claude Julien avec ce tour du chapeau. Le petit coussin accumulé depuis cet automne vient de disparaître avec la dernière semaine. Il n’y a pas si longtemps, le Canadien rêvait de rattraper Bruins et Maple Leafs. C’est beau l’ambition mais à partir d’ici, c’est dans leur rétroviseur que vos p’tits gars doivent regarder. Les Hurricanes, les surprenants Flyers et les jeunes Sabres sont à leurs trousses pour la dernière place donnant accès aux séries dans l’Est. On vous rappelle que de tous les scénarios possibles avant le déclenchement des hostilités, le pire est de rater le grand bal de fin d’année par des poussières. Pas de party au printemps, et un premier choix un peu moche. Si Marc Bergevin veut éviter pareille situation, il devra trouver mieux que Dale Weise et Nate Thompson sur le marché des transactions d’ici une dizaine de jours...