Un peloton de 34 équipes a pris le départ de la 86e Classique internationale de canots en C2.

Classique de canots: une première étape enlevante

Trois-Rives — Les amateurs de canot long parcours ont été servis par un spectacle à couper le souffler, samedi après-midi au pont Matawin à Trois-Rives, alors que le duo de Mathieu Pellerin et Matt Meersman a raflé les honneurs de la première étape au photo-finish devant les favoris Jimmy Pellerin et Steve Lajoie, dans le cadre de la 86e Classique internationale de canots de la Mauricie.

Le tandem Pellerin-Meersman s'est en effet imposé à la terme d'un sprint éreintant sous les applaudissements nourris des spectateurs pour s'offrir un minuscule coussin de 0,6 seconde après les 70 premiers kilomètres de cette épreuve qui en totalise 200 d'ici lundi.

«On avait une bonne vitesse aujourd'hui. Je voyais cette édition de la Classique comme une année de transition pour moi, car ça fait deux ans que je n'avais participé en C2. Ça s'est bien passé jusqu'à date, mais c'est loin d'être terminé», a indiqué Pellerin, champion en 2015 et 2016 à la Classique.

Dix fois vainqueur sur la rivière Saint-Maurice, Steve Lajoie levait quant à lui son chapeau à ses rivaux après une journée marquée par quelques averses, dont une au départ de la compétition à La Tuque. «On a essayé de se sauver d'eux à Rivière-aux-Rats, mais ils se sont accrochés. On sait de quoi Mathieu et Matt sont capables. Au moins, on a réussi à régler en partie les deux premières positions.» 

À leur sortie de l'eau, les athlètes des deux canots les plus rapides de la journée admettaient avoir travaillé ensemble pour creuser l'écart au maximum avec le reste du peloton. «C'était davantage un travail à deux qu'une lutte à deux aujourd'hui. La rivalité et le niveau de compétition risque d'être plus présents lors des deux prochaines étapes. Ça s'annonce intéressant!», a indiqué Jimmy Pellerin.

Ce dernier ne disait d'ailleurs aucunement surpris par la ténacité de l'équipe de son frère Mathieu. «Dans les dernières semaines, je disais à tout le monde de se méfier de Mathieu et Matt. Les gens semblaient sous-estimer son équipe et lui. Je pense qu'il a fait taire bien des gens avec la première étape.»

Pour sa part, Mathieu Pellerin n'était pas prêt à écarter les autres équipes de l'équation, malgré l'écart important d'environ six minutes dont jouissent les deux premières formations. «Ça pourrait être dangereux de trop lever le pied, car les autres n'auront plus rien à perdre et vont tout donner pour remonter dimanche.»

Les deux équipes de tête ne sont d'ailleurs pas les seules à avoir animé le spectacle. L'arrivée à Trois-Rives a été le théâtre de plusieurs belles luttes au classement. Derrière les meneurs, Guillaume Blais et Samuel Frigon ont terminé au coude à coude avec l'embarcation américaine de Trevor Lefever et Ben Schlimmer. Au final, Blais et Frigon ont arraché la troisième position.

Et les amateurs n'avaient pas fini de s'époumoner puisque les positions 5 à 7 ont également été déterminées au terme d'un sprint enlevant. Au final, Mike Davis et Shane MacDowell ont eu le dessus devant Éric Gagnon et Serge Pagé ainsi que Tommy Pellerin et Weston Willoughby.

TOP 10

1- 4:42:49:19 PELLERIN/MEERSMAN

2- 4:42:49:79 PELLERIN/LAJOIE

3- 4:48:44:45 BLAIS/FRIGON

4- 4:48:45:27 LEFEVER/SCHLIMMER

5- 4:52:47:49 DAVIS/MACDOWELL

6- 4:52:48:03 PAGE/GAGNON

7- 4:52:48:53 PELLERIN/WILLOUGHBY

8- 4:56:48:76 PROULX/SCHLIMMER

9- 4:56:49:26 LEVEILLE/LACROIX

10- 4:57:16:70 ROUSSEAU/GREFFARD

(Vous pouvez consulter le classement complet ici.)

Dix formation se font la lutte en rabaska.

La première manche à l'As du Piano
Du côté du rabaska, la formation de l'As du Piano s'est offert une courte priorité d'une trentaine de secondes au sommet du classement au terme de la première étape, grâce à un chrono de 4:47:11.

Non loin derrière, les Spartiates Houle Asphalte ont terminé sur la deuxième marche du podium (4:47:46) pour demeurer dans la course pour l'obtention de la Coupe Paul-Gauthier. Comme ce fut le cas pour une bonne partie de la saison, les deux équipes risquent de se livrer une chaude lutte jusqu'à l'arrivée finale à l'île St-Quentin, lundi après-midi.

Hockey Lemay (4:52:10), Gervais Auto (4:54:01) et le Drakkar de Beauce (4:54:28) complètent le top 5 de l'épreuve de rabaska Un peloton de 10 embarcations tente de succéder aux champions en titre, Pro-Mec Élite de La Tuque, qui ne sont pas de retour sur la rivière Saint-Maurice cette année.

CLASSEMENT

1- 4-47:11 As du piano TRSP

2- 4:47:46 Spartiates Houle Asphalte

3- 4:52:10 Hockey Lemay

4- 4:54:01 Gervais Auto

5- 4:55:28 Drakkar de Beauce

6- 4:55:52 Clinique Stratégie Santé

7- 4:56:18 Tinkler

8- 4:56:29 Canotage Beauce

9- 4:56:33 Desjardins Waterloo

10- 5:03:29 Richelieu Lynch Design

(Vous pouvez consulter le classement complet ici.)