Le directeur général du RSEQ Mauricie, Sean Cannon, accompagne la personnalité de l’année du gala 2018, Laury Hébert.

Cinquante années dignement célébrées

LOUISEVILLE — Laury Hébert, une étudiante de cinquième secondaire de l’école La Découverte, a été sacrée personnalité sportive de l’année au gala du Réseau du sport étudiant de la Mauricie, jeudi à l’école l’Escale de Louiseville.

Joueuse de volleyball et de flag-football, elle ignorait que les intervenants de son école de Saint-Léonard-d’Aston avaient déposé sa candidature. Elle a appris la nouvelle il y a deux semaines à peine.

«C’est une belle reconnaissance, mais je ne me suis pas impliquée pendant mes années au secondaire pour recevoir un tel honneur. Je le faisais vraiment par plaisir et passion», partageait une adolescente tout sourire, au terme de la soirée.

La joueuse des Broncos a notamment oeuvré sur le comité du Polycourons Terry-Fox. Elle offrait aussi de son temps comme marqueuse pour diverses disciplines, en plus d’entraîner des équipes sportives de jeunes élèves. Elle entreprendra des études en sciences de la nature au Collège Laflèche dans quelques mois.

Ce gala célébrait l’excellence sportive et académique des élèves-athlètes, mais aussi le demi-siècle d’existence du RSEQ. C’était également le 35e anniversaire de cette soirée dédiée aux jeunes. Les dirigeants du RSEQ en ont profité pour admettre Guy Jutras (Jean-Nicolet) à leur Temple de la renommée.

Le directeur général, Sean Cannon, a salué le travail des membres de son équipe, de tous les nommés ainsi que des élèves qui ont assuré la portion musicale du gala.

Les gagnants
Ils ont été nombreux à monter sur l’estrade jeudi. Dans le volet primaire, Alexandre Proulx (école primaire internationale) et Alexis Doucet (Louis-de-France) ont hérité des titres d’élèves ayant le mieux concilié le sport et les études.

En ce qui a trait à la persévérance académique et sportive au secondaire, les élus sont Rosalie Caya et Sébastien Dumont, deux élèves de La Découverte. Emma Rousseau (Du Rocher) et Simon-Gabriel Gélinas (Chavigny) sont ceux qui ont le mieux concilié le sport et les études.

Du côté de la relève, Alexis Doucet a mis la main sur un deuxième trophée. Élisabeth Proulx (école primaire internationale) est l’autre gagnante. Au secondaire, ces reconnaissances reviennent à Élizabeth Boivin (Estacades) et Antoine Nourry (Jean-Nicolet). Stéphanie Buisson, de l’Escale, a quant à elle contribué au développement du sport dans son milieu.

Dans les sports inclusifs, Michaël Pinard (La Découverte) a été choisi. Le prix généreux Éric-Gauthier a été remis à Bruno Elliott (l’Escale) alors que Naomie Bourdon (Jean-Nicolet) a récolté le prix coup de coeur.

Annabelle Côté (Jean-Nicolet) et Hubert Godin (Séminaire Saint-Joseph) ont été sacrés entraîneurs par excellence alors que pour la relève, le comité du jury a opté pour Jade Gagnon (Belle-Vallée) et Frédérick Douville (La Découverte).

De nombreuses équipes ont également vu leurs efforts être récompensés. L’équipe féminine de division 2 par excellence est celle des Estacades en volleyball benjamin, alors que les joueurs de football des Vikings de Champagnat ont été retenus au niveau masculin. En division 1, on a salué l’excellente saison des basketteurs cadets du SSJ.

En troisième division, le volleyball féminin des Estacades a de nouveau été mentionné, mais pour les juvéniles. Les Sudistes de Jean-Nicolet en basketball juvénile ont complété le tableau dans le volet masculin.

Soulignons en terminant que le personnel des écoles Belle-Vallée de Sainte-Ursule et Jean-Nicolet a été récompensé comme étant des maisons d’enseignement propices au développement d’activités physiques et sportives.