Après un premier refus en 2014, les Lions de Chavigny pourront envoyer leurs meilleures joueuses de niveau juvénile au sein de la ligue d’excellence provinciale scolaire, dès septembre. Sur la photo, les joueuses Élodie Houle et Léonie Bellemare en compagnie de la directrice Chantal Couturier, du responsable des sports Alexandre Dumas ainsi que de l’un des responsables du programme de volleyball, David Dumont.

Chavigny rejoint le circuit provincial de volleyball

Trois-Rivières — La Mauricie comptera, en septembre, deux équipes au sein de la Ligue de volleyball juvénile scolaire du Québec, en division 1. Après les Estacades, les Lions de Chavigny entrent dans la danse, un autre signe que le sport se porte bien dans la région.

Les Lions avaient pourtant essuyé un premier refus, en 2014. À l’époque, le Réseau du sport étudiant du Québec les avait retournés à la table à dessin.

«Notre programme n’était pas à point. Depuis, on a beaucoup travaillé à développer notre bassin de joueuses, du secondaire 1 à 5. Nous avons un meilleur encadrement et plus d’heures de pratiques, plus de plateaux disponibles», explique David Dumont, l’un des responsables du programme avec Mathieu Guillemette.

Le responsable des sports à Chavigny, Alexandre Dumas, n’a pas tari d’éloges à leur endroit. «Ils sont la principale raison pourquoi nous pouvons avancer dans ce projet.»

Les Lions s’engagent pour deux ans dans l’aventure D1. Ils assurent ne pas vouloir faire de concurrence déloyale aux Estacades, le seul programme de Sport-études en volleyball de la Mauricie.

«Ça répond à une demande. Notre région se distingue en volleyball en ce moment, nous avons d’excellentes joueuses à tous les niveaux. Côté relève, ça se sent. Il y a d’ailleurs des filles des Lions avec l’équipe civile de l’Attaque Mauricie. Nous pouvons désormais prétendre à faire partie de l’élite dans le scolaire.»

Chavigny sera d’ailleurs l’une des rares écoles publiques sans programme Sport-études à adhérer à la division 1.

La directrice de l’établissement, Chantal Couturier, s’attend à accueillir plus de 1600 élèves à la prochaine rentrée, en septembre. Entre les murs des gymnases, 125 jeunes pratiquent le volleyball dans l’uniforme des Lions, dont 25 garçons.

«C’est certain que cette promotion a un coût, mais ce sont des choix administratifs que nous faisons», souligne la directrice. «C’est vrai qu’il y a une demande pour le volleyball, nous sommes à l’écoute des élèves et de leurs parents.»

Les Lions auront une jeune équipe en septembre. Il y a quatre ans, la formation juvénile avait terminé huitième des Championnats provinciaux de division 2. Les Estacades, elles, collectionnent les podiums depuis quelques années aux Championnats provinciaux de division 1.

«Comme je dis, nous avons une relève, poursuit David Dumont. Nos cadettes ont fini troisièmes au Québec l’an passé. C’est elles qui vont monter en D1.»

En plus de cette nouvelle équipe, l’école secondaire Chavigny inaugurera, d’ici le début de l’été dans sa cour, de nouveaux terrains destinés au volleyball de plage, en vertu d’un partenariat avec Desjardins.