Invité de marque du troisième Challenge Blanc, Guillaume Lemay-Thivierge a apprécié son expérience de rallye de navigation en Haute-Mauricie. Il est accompagné du promoteur Patrick Trahan.

Challenge Blanc: deux fois plus de monde, deux fois plus de plaisir

D'à peine une dizaine de concurrents en 2015, le Challenge Blanc est passé à une trentaine de participants l'année suivante, avant de doubler ce nombre pour l'édition qui vient de prendre fin.
Le rallye de navigation de motoneige, tracé par l'organisateur Patrick Trahan, gagne de plus en plus d'adeptes et ces derniers en redemandent.
Le redoux observé à la fin de la dernière semaine n'a pas entraîné de complications dans la dense forêt latuquoise, où les motoneigistes étaient conviés. «La neige n'a pas fondu et les pilotes non plus», s'est exclamé Trahan, un adepte de rallye qui a découvert tout le potentiel du territoire de la Haute-Mauricie il y a quelques années.
«Les conditions de neige n'étaient pas optimales, c'était certainement plus difficile dans ces circonstances. Mais il a tellement neigé cet hiver que nous avions de bonnes réserves. Je n'ai jamais été inquiété et les résultats confirment que j'avais raison.»
En effet, la très grande majorité des concurrents ont apprécié leur expérience, échelonnée sur deux jours. Parmi eux, on retrouvait l'acteur Guillaume Lemay-Thivierge, probablement le casse-cou le plus populaire du Québec.
Le parachutiste, habitué à exécuter des sauts à 10 000 pieds de la terre ferme, a partagé plusieurs publications sur les réseaux sociaux depuis vendredi, une preuve éloquente du réel plaisir qu'il a eu à prendre part au Challenge Blanc de La Tuque.
Son équipe a finalement terminé au septième rang. La victoire est allée au groupe prénommé Tundra Xtreme, de Ian Côté et Steve Genest.
Cette reconnaissance fait en sorte que Patrick Trahan devra peut-être revoir son modèle d'opération en vue du quatrième Challenge Blanc.
«Ç'a coûté plus cher cette année avec le nombre de participants en hausse. Nous demanderons probablement à plus de bénévoles de se joindre à nous. Nous n'excluons pas l'idée non plus d'étaler l'événement sur trois jours. Nous sonderons nos membres dans les prochains mois.»