Les organisateurs du Challenge 3R ont procédé à l'installation d'une clôture de sécurité autour de la piste de l'hippodrome.

Challenge 3R: les premiers essais se tiendront cet après-midi

Les préparatifs sont terminés, l'hippodrome de Trois-Rivières accueillera ses premiers chevaux-vapeur dès jeudi après-midi. Les motoneiges, motos et autres véhicules adaptés à la course sur glace procéderont à leurs premiers essais avant que la compétition soit lancée, vendredi soir.
Les pilotes auront enfin la chance de se familiariser avec le nouveau tracé, qui s'annonce très rapide selon le promoteur de l'événement, Richard Lagacé. «Ils ne lâcheront pas la pédale. Avec une telle inclinaison dans les virages (13°), ils vont devoir s'habituer à l'endroit. Des pistes de la sorte, il n'en existe pas vraiment d'autres, et avec l'inclinaison, ça va créer une force centrifuge qui devrait donner de très hautes vitesses.»
M. Lagacé se frotte déjà les mains à l'idée de voir les spectateurs découvrir le site de l'hippodrome de Trois-Rivières. «Avec des installations de la sorte, nous sommes au summum. C'est un endroit où nous pourrions organiser un championnat du monde. La configuration de la piste permettra aux amateurs de voir les bolides peu importe où ils sont assis. C'est d'ailleurs pourquoi nous n'avons pas de snocross, afin de voir tout le circuit», explique-t-il.
Cet après-midi, la majorité des montures seront en action lors des essais. En Pro Champ, Jacques Villeneuve sera sur place afin de régler son bolide, mais aussi pour en mettre plein la vue aux spectateurs qui pourront assister gratuitement à cette journée portes ouvertes.
Les amateurs pourront même avoir droit au retour du Nicolétain Dominic Beaulac sur la glace en moto, selon ce que nous a appris le promoteur de l'événement.
Demain et samedi, les spectateurs seront témoins des courses dans toutes les catégories, disputées sous le format double ou triple qualifications, suivi de la finale.
Puis, dimanche, les meilleurs pilotes du week-end participeront à la grande finale dans leur catégorie, lors de laquelle la durée passe de huit à quinze tours en Pro Champ.
Richard Lagacé s'attend aussi à ce que les bolides de la catégorie Revstar donnent tout un spectacle. Ces petites voitures de 1180 lbs, alimentées en méthanol et courant habituellement sur la terre battue, peuvent atteindre des vitesses plus qu'intéressantes grâce à leur moteur de 2,4 L.
«Les pilotes Revstar peuvent faire sur la glace ce qu'ils font sur terre battue. Ils sont tout le temps en dérapage contrôlé. Ils sont crinqués. Nous pouvons les accueillir puisque la piste trifluvienne est sécuritaire avec ses murs de béton et ses garde-fous», indique-t-il.
La météo parfaite
Richard Lagacé se réjouit aussi des prédictions météorologiques annoncées pour la fin de semaine. Alors que les derniers jours ont été froids, ce qui a permis d'épaissir la glace qui recouvre la piste, la température des prochains jours devrait être plus clémente.
«Ce sont des conditions parfaites. C'est assez froid pour les motos et les motoneiges, mais assez chaud pour les spectateurs. Lorsqu'il fait plus froid, la glace est plus sèche et elle casse plus, alors que lorsqu'elle est plus tendre, elle est davantage élastique. De toute façon, de la glace, nous en avons en masse», conclut-il.