Matt Schulz a été l'homme de la situation en Pro Champ au Challenge 3R. Il a remporté les honneurs chaque fois qu'il a pris la piste cette fin de semaine.

Challenge 3R: domination de A à Z pour Schulz

La présence de Matt Schulz à l'édition inaugurale du Challenge 3R peut se résumer en un seul mot: domination. Le pilote originaire du Wisconsin n'a jamais été inquiété lors de la fin de semaine, remportant les trois finales dans la catégorie Pro Champ.
Dimanche, lors de la grande finale, Schulz a mené l'épreuve de bout en bout pour grimper sur la première marche du podium, devançant Jason Lavallée par plusieurs dizaines de mètres au fil d'arrivée.
«Nous avons eu de bon réglages toute la fin de semaine, a dit celui qui a aussi remporté toutes les séances de qualifications auxquelles il a pris part à Trois-Rivières. La piste était encore belle et il nous a seulement fallu emprunter une ligne de course un peu plus élevée que lors des derniers jours.»
Pour Lavallée, il s'agissait du même scénario connu, puisque c'est lui qui a terminé derrière Schulz lors des trois courses du week-end. Le Québécois pourra tout de même se consoler. Ses résultats lui ont permis de décrocher le championnat des pilotes du Circuit Pro Tour. «Je voulais gagner le championnat et j'ai réussi. J'ai brisé une pièce de ma motoneige et Schulz a été assez gentil pour m'en prêter une, ce qui a fonctionné.»
Mike Hakey a complété le podium.
Si la majorité des classes en compétition lors de cette dernière journée mettaient en vedette des motoneiges de différents modèles, c'est toutefois les motocross qui ont su tirer leur épingle du jeu en offrant un excellent spectacle grâce à la présence d'une vingtaine de compétiteurs. Maxime Sylvestre a offert une excellente performance pour remporter la finale, devançant au passage Karl Daigle et Samuel Desbiens.
Direction l'hôpital
L'épreuve de motocross a toutefois été assombrie par un accident sur la ligne droite arrière, lorsque la monture de Philippe Langlois a touché les bottes de foin, le projetant au sol avant que sa moto ne lui tombe dessus. Il a dû être transporté au centre hospitalier pour soigner une blessure à l'épaule.
Langlois n'a pas été le seul à avoir recours aux services de l'ambulance. Dans la catégorie Combo, Travis Patocka s'est payé une frousse à la suite de ce qui semblait être un bris mécanique au bout de la ligne droite d'arrivée. Sa motoneige n'a jamais tourné, le projetant dans les bottes de foin. Celui-ci se plaignait de douleurs au poignet lorsqu'il a quitté le circuit.
D'ailleurs, la sécurité des pilotes a été un sujet de discussion lors de ce week-end. Pour certains, les deux rangées de bottes de foin placées tout autour de la piste n'étaient pas suffisantes pour assurer que les pilotes s'en tirent sans trop de dégâts.
«J'avais peur qu'il y ait un gros accident avec ces vitesses extrêmes, a mentionné Jason Lavallée. Je n'aurais pas voulu me planter. J'imagine que les organisateurs vont s'ajuster avec le temps.»
Le promoteur de l'événement, Richard Lagacé, a promis que des changements seraient apportés. «L'an prochain, nous allons avoir au moins le double de bottes de foin. Nous avons été surpris par la quantité requise.»
Un spectacle dilué
En cette troisième journée de compétition, plusieurs pilotes avaient hissé le drapeau blanc à la suite de blessures ou encore d'ennuis mécaniques, si bien que certaines catégories n'avaient qu'un nombre minimal de compétiteurs, à peine suffisant pour remplir le podium.
Tout de même, les amateurs ont eu droit à de chaudes luttes, comme en VTT Open, où Yves Samson a battu Dany Fiset après un dépassement à la mi-course. Jocelyn Lesieur de Shawinigan a quant à lui remporté les finales en Combo et en Factory 600, alors que la jeune Jade Ouellet a signé sa deuxième victoire du week-end en Semi-Pro Formula 500.
Paul Dejong est monté sur la plus haute marche du podium chez les Outlaw, tout comme Cole McMichael en Semi-Pro Champ et Brandon Miller en Pro Formula 500.