Kurt Heyer se sentait généreux en début de match, lui qui a donné cinq passes gratuites aux Boulders lors des trois premières manches.

Cette fois, pas de remontée pour les Aigles

Auteurs d'une spectaculaire remontée la veille, les Aigles n'ont pas été en mesure de refaire le coup aux Boulders qui l'ont emporté au compte de 5-2, dimanche après-midi.
Tirant de l'arrière 5-1 en fin de sixième manche, les hommes de T.J. Stanton sont parvenus à ébranler le partant Richard Salazar, qui avait accordé des miettes à l'attaque trifluvienne lors des cinq tours au bâton précédent.
Le double de Javier Herrera ainsi que les simples de Daniel Mateo et Alexander Ayala ont permis aux locaux de remplir les sentiers avec aucun retrait. Le partant a ensuite accordé un but sur balles à Connor Crane, ce qui venait réduire l'écart des Boulders à trois points.
Les partisans s'attendaient à ce moment à voir leurs favoris revenir dans le duel comme ce fut le cas samedi, mais les choses ont tourné au vinaigre par la suite. Trevor Gretzky a frappé une flèche captée à l'avant-champ par le joueur d'inter Mike Fransoso et le frappeur suivant Daniel Mateo s'est compromis dans un double jeu.
Victoire offerte sur un plateau d'argent
Kurt Heyer se sentait généreux en début de match, lui qui a donné cinq passes gratuites aux Boulders lors des trois premières manches. La deuxième meilleure formation du circuit en a profité pour se forger une avance de 5-0 durant cette séquence.
Jarred McDonald a d'abord fait rentrer deux coéquipiers au marbre grâce à un double en première. Rockland a ensuite porté l'écart à cinq lors de la troisième manche, à l'aide de deux simples de Daniel Arribas et Mikael Mogues ainsi qu'avec une balle passée.
Heyer n'a passé que trois manches sur la bute du Stade Stéréo Plus, encaissant au passage une troisième décision perdante avec Trois-Rivières. «Kurt avait un départ difficile dans le système, on s'est retrouvé en situation de rattrapage dès le début. Face à un lanceur comme Salazar, ça ne pardonne pas», indiquait Stanton.
L'artilleur des Boulders a été dominant au monticule avec sept retraits sur des prises et seulement deux points accordés aux Aigles en six manches de travail. Il méritait du même coup son cinquième gain de l'été.
Week-end étincelant pour Herrera
Javier Herrera a connu une fin de semaine du tonnerre face aux Boulders à la plaque. Le voltigeur a frappé six coups sûrs, dont un circuit, produit cinq points et soutiré cinq buts sur balles en trois sorties.
Herrera s'est même distingué dans son champ en première manche en lançant une prise au marbre pour épingler Joe Maloney qui tentait de venir marquer.
«Lorsqu'il joue de la sorte, il fait partie des meilleurs joueurs de la ligue», lançait son gérant.
À la suite de ce revers, les Trifluviens prennent la direction d'Ottawa pour y affronter les Champions dans une série de trois matchs dès mardi, avant de revenir à Trois-Rivières pour une séquence de sept parties.