Les deux buts de Tomas Tatar feront du bien à son moral, lui qui n’avait pas marqué depuis le 9 décembre.

C’est reparti!

(Commentaire) On nous le répète souvent: la plupart du temps, c’est après les Fêtes qu’on sépare les hommes des enfants dans la LNH. Combatif et ayant su tirer profit des nombreux revirements commis par les joueurs des Panthers en début de partie vendredi, le Canadien a salué son retour à la compétition en signant une troisième victoire de suite.

Ce gain porte entre autres la signature de Tomas Tatar, avec ses deux buts, mais aussi des membres du quatrième trio, de Jesperi Kotkaniemi, de l’unité d’avantage numérique ainsi que du gardien Antti Niemi, brillant en l’absence du nouveau papa Carey Price, tenu à l’écart en raison d’une mystérieuse blessure.

On ignore combien de matchs ratera le 31, mais la prestation de Niemi a assurément soulagé la direction de l’équipe. En fin de rencontre, alors que les Panthers luttaient pour leur survie après qu’ils aient rétréci l’écart à un but, Niemi a été vif pour frustrer les attaques répétées des locaux devant lui. Quand le Canadien a finalement réussi à dégager son territoire, Jonathan Drouin a profité d’un boulevard devant lui pour enfiler l’aiguille.

C’est plus difficile pour Drouin depuis quelques rencontres, espérons que sa soirée de deux points, vendredi à Sunrise, lui permettra de retrouver son aisance sur la glace, particulièrement à l’attaque, où le duo qu’il forme avec Max Domi est un peu plus effacé.

Kotkaniemi a, selon moi, disputé un meilleur match et pourtant, il a été blanchi de la feuille de pointage. Ce ne sont toutefois pas les chances qui ont manqué pour le jeunot: il a frappé deux des quatre poteaux de son équipe! 

Après avoir fait parler avec ses points à Vegas le 22 décembre, Phillip Danault a choisi d’utiliser ses poings devant Aaron Ekblad. 

Le défenseur étoile des Panthers a dit la veille qu’il avait oublié le coup de poing de Max Domi, asséné durant le camp d’entraînement, et il faut croire qu’il a tenu parole. Reste que son club vient de subir un revers crève-cœur face à un adversaire direct qu’il pourchasse pour une place en séries.