Félix-Antoine Chavanelle et Marco Boisvert, deux joueurs des Électriks du Collège Shawinigan, ont été retenus pour participer à un camp de football, sur le site du Temple de la renommée, en Ohio.

«C’est la chance d’une vie»

TROIS-RIVIÈRES — Participer à des séances d’entraînement devant des recruteurs de la NCAA et recevoir des conseils d’anciens joueurs et entraîneurs de la NFL: voilà le privilège qui sera accordé à deux jeunes hommes de la région, en juillet prochain, sur le site du Temple de la renommée du football américain.

Les heureux élus sont deux membres des Électriks du Collège Shawinigan, le secondeur Félix-Antoine Chavanelle ainsi que le joueur de ligne offensive Marco Boisvert.

Le camp accueille une douzaine de joueurs à chacune des positions et les recruteurs ont évalué ceux-ci en les regardant lors d’activités tenues un peu partout en Amérique du Nord ainsi qu’en Europe.

Des camps de ce genre existent partout, il y en a des centaines pour les passionnés de football.

La différence ici, c’est que celui de Canton, en Ohio, a lieu dans le mythique stade du Temple de la renommée. Par le passé, des entraîneurs affiliés à des équipes de la NFL y ont pris part.

Les jeunes de la cuvée 2018 ont même reçu un message vidéo du légendaire Emmitt Smith, considéré comme l’un des meilleurs porteurs de ballon de l’histoire!

Une blague?
En recevant l’invitation en décembre, Chavanelle a cru à une plaisanterie. «J’ai appelé à Canton pour être certain et ils m’ont confirmé que oui», sourit le Trifluvien de 18 ans, repéré par un recruteur à l’Académie des athlètes à Brossard.

«Je n’ai rien envoyé à personne, j’ignorais même l’existence de ce camp. Mais c’est une belle occasion de se faire voir par des gens de la NCAA. C’est la chance d’une vie en fait.»

Des propos qui trouvent écho chez son coéquipier Marco Boisvert, qui doit sa sélection à Chavanelle. «Ils cherchaient des joueurs de ligne et Félix a suggéré mon nom. J’ai envoyé une vidéo et des informations générales, ils m’ont contacté par la suite.»

Boisvert, qui a joué pour les Jaguars de l’école des Chutes et les Électriks, n’est pas peu fier de représenter la Mauricie à ce mystérieux camp.

«Il n’y a pas une tonne de gars du Québec qui y vont, mais ça semble vraiment bien! On va se préparer pour arriver au camp en confiance. L’idée de jouer devant des recruteurs peut sembler stressante, sauf que ça ne doit pas être notre mentalité. Il faudra profiter de chaque moment», affirme l’étudiant en technique de comptabilité et gestion.

L’expérience risque de s’avérer enrichissante pour les deux Électriks, mais elle n’est pas gratuite.

«Il faut assumer les coûts de transport et de logement», explique Chavanelle, qui invite les amateurs de football à chercher sa page – et celle de Boisvert – sur le réseau GoFundMe.