Martin Gélinas a eu droit à une belle ovation dans son patelin.

«C’est comme la LNH!»

SHAWINIGAN — Martin Gélinas était au nombre des anciens joueurs invités par la LHJMQ pour célébrer le 50e anniversaire de la ligue. Chaque équipe avait un ancien à sa table, et ils ont tous été présentés à la foule en début de journée. Portant évidemment le gilet des Olympiques, le Shawiniganais a eu droit à un très bel accueil, tout comme Steve Bégin (Foreurs) et Pascal Dupuis (Cataractes).

«Je suis content d’être ici. Ça me permet de passer quelques jours dans la région avec mon fils. On va aussi faire un petit détour par Toronto pour aller voir jouer les Blue Jays avant de retourner à la maison», souriait Gélinas, impressionné par le déroulement de la journée.

Le trio d’entraîneurs (Steve Larouche, Éric Veilleux et Danny Dupont) qui a remporté le seul championnat d’une équipe de la LHJMQ à Shawinigan s’est retrouvé durant les Assises.

«C’est comme la LNH! Je trouve ça l’fun pour les joueurs qui n’auront pas accès au repêchage de la LNH, ils ont droit à une journée de rêve. Et pour ceux qui vont passer au prochain niveau, c’est une belle préparation. Chapeau à Gilles Courteau et aux équipes de la ligue, car ça coûte des sous mettre sur pied un repêchage comme ça. C’est de calibre professionnel.»

La LHJMQ est la seule des trois ligues canadiennes à tenir un événement du genre. En Ontario et dans l’Ouest, les équipes procèdent par conférence téléphonique pour se partager les espoirs.

Le nouvel entraîneur-chef des Remparts, Patrick Roy, en était à sa première activité officielle.

Rochette septième
Le suspense entourant la prochaine destination de Théo Rochette a été un peu plus long que prévu. Celui qui évoluait en Suisse l’an dernier a dû attendre jusqu’au septième échelon avant d’entendre son nom au micro. Ce sont les Saguenéens qui ont réclamé le protégé de Pat Brisson. Un coup de chance puisque les Saguenéens ont tenté de boucler une transaction dans les dernières heures pour devancer cette sélection, question de ne pas l’échapper. S’ils n’ont pas réussi à trouver un partenaire de danse, ils ont vu Rochette débouler jusqu’à eux!

Des retrouvailles
Éric Veilleux, maintenant pilote des Mooseheads d’Halifax, était heureux de renouer avec Danny Dupont (dépisteur chez l’Océanic) et Steve Larouche (adjoint chez les Cataractes), avec lesquels il a conduit les Shawiniganais jusqu’à la Coupe Memorial il y a six ans. Ça se passait presque à pareille date, dans ce building. Les trois ont pris des routes différentes après ce triomphe mais sont unis à jamais par ce parcours unique qui a mené au premier championnat de l’organisation en plus de quatre décennies d’histoire.

Voici la cuvée 2018 des joueurs sélectionnés en première ronde.

La suite lundi
Nouveauté, les équipes n’étaient pas obligées de repêcher des joueurs américains. L’obligation a été déplacée vers une conférence téléphonique, lundi. Chaque formation en choisira deux.