Xavier Bourgault a ouvert la marque pour les Cataractes, tôt en première période.

Un point en cadeau aux Sea Dogs

SHAWINIGAN — Si jamais les Cataractes ratent le grand bal de fin d’année, il faudra se souvenir de ce match face aux Sea Dogs de Saint-John. Les Cataractes ont bien engrangé deux points en remportant ce match 5-4 en fusillade face à leurs rivaux directs pour la dernière place donnant accès aux séries, mais ils leur ont aussi permis de quitter avec un point en poche grâce à une remontée de trois buts en troisième période, qui a poussé le duel en prolongation.

Les Shawiniganais vont s’en vouloir. Grâce à un Justin Blanchette en grande forme, ils menaient 4-0 au milieu du match. Les Sea Dogs étaient les agresseurs mais grâce à beaucoup d’opportunisme, les locaux ont gâté les 3900 personnes au Centre Gervais Auto en sortant Zachary Bouthillier du match après 10 minutes! Ce dernier n’est pas le seul à blâmer, mais disons que lorsqu’un entraîneur mène 6-2 dans les chances de marquer et que c’est 3-0 pour l’équipe adverse, il est temps de faire un changement.

Justement, Mikhail Denisov a été brillant en relève. Il a cédé un but en avantage numérique à Vincent Senez à son arrivée dans le match mais par la suite, il a été sans reproche, donnant une chance à son équipe de revenir dans le match.

Les Cataractes ont cédé une première fois en deuxième. En début de troisième, ils semblaient toutefois en plein contrôle. Cette belle assurance est disparue quand les Sea Dogs ont ajouté un deuxième but, au milieu de l’engagement. Douze petites secondes plus tard, les visiteurs en ajoutaient un autre et soudainement, le fossé était réduit à un but. Puis dans la dernière minute de jeu, William Poirier a obligé tout le monde à faire du temps supplémentaire en inscrivant le but égalisateur.

En prolongation, les deux clubs ont eu leurs chances. Les Cataractes ont eu droit à un avantage numérique. Les Sea Dogs, eux, ont bénéficié d’un tir de punition. Les deux gardiens ont continué de se démarquer. La fusillade a donc été nécessaire, et c’est Justin Blanchette qui a eu le dernier mot en stoppant Alex Drover, qui n’a pu donner la réplique au filet inscrit par Xavier Bourgault.

«Ça fait du bien. Tout le monde a été déçu par mes performances à mon arrivée à Shawinigan, moi le premier. J’ai travaillé fort avec mon entraîneur des gardiens (Steve Mongrain) pour corriger certaines choses et ça va mieux depuis quelques matchs. Ce n’est pas parfait , mais je sens que je progresse», souriait Blanchette, qui avait du mal à expliquer comment son club avait pu échapper une avance de 4-0. «C’est le hockey… On fait notre possible, mais on ne contrôle pas tout. Parfois, un tir devient un but. Puis, un second aussi. Faut donner aussi du crédit aux Sea Dogs. Au moins, on a trouvé une façon de revenir fort en prolongation.»

C’est aussi ce que retenait Valentin Nussbaumer, meilleur attaquant de son camp jeudi. «C’était un gros match, on le savait. Et puis il y avait beaucoup d’ambiance. C’est l’fun de voir que nos partisans sont encore derrière nous même si la saison est difficile. Bien sûr, on aurait dû mieux gérer la troisième période. Mais au moins, on a trouvé un chemin pour se rendre aux deux points.»

Si la récolte était la bienvenue chez Daniel Renaud également, le pilote ne cachait pas que son club avait été un peu chanceux. «À nos six derniers matchs, c’est notre moins bonne performance. Et c’est ce soir qu’on récolte la victoire! On a été opportunistes, notre gardien a été très solide et nous sortons d’ici avec la victoire, en ajoutant un point de plus à notre avance au classement. On a atteint notre objectif qui était de gagner ce match.»

Renaud disait s’attendre à une meilleure prestation de son club vendredi face à l’Armada. «Je me suis couché à 5 h 30 mardi, alors c’est la même chose pour mes joueurs. La deuxième journée suivant un voyage est toujours la pire côté énergie. Demain, de ce côté, ce sera mieux. Ce soir, c’est une victoire qui fait du bien au moral. Demain, si on pouvait coller une deuxième victoire, ça pourrait être un élément déclencheur dans notre volonté de tourner notre saison de côté.»

Xavier Bourgault, Jan Drozg, Valentin Nussbaumer et Vincent Senez ont marqué les filets des Cataractes, qui ont dominé 39-32 dans la colonne des tirs au but. «Nous avons 15 recrues dans l’alignement ce soir, dont sept de 16 ans. Ça doit être un record de la LHJMQ! On a connu un bon départ, on a orchestré une belle remontée en troisième. Dans les circonstances, c’est un gros point pour nous sur la route», expliquait de son côté Josh Dixon, le pilote des Sea Dogs.

Manseau à la maison

Absent depuis quelques matchs, Jérémy Manseau n’est plus dans le giron des Cataractes depuis mercredi. Le vétéran de 20 ans est retourné à la maison, pour des raisons personnelles. «Il doit gérer une situation personnelle. Quand il sera prêt, il pourra revenir», a expliqué brièvement le directeur-gérant Martin Mondou, qui n’a pas voulu élaborer davantage.

Manseau, un Trifluvien, écoule sa deuxième campagne avec les Cataractes. Cette saison, en 40 matchs, il a amassé 13 buts et 16 mentions d’assistance.