Revers crève-cœur des Cataractes

Les Cataractes ont tenu tête à l’Océanic de Rimouski samedi après-midi mais ils ont néanmoins quitté le Centre Gervais Auto avec un revers crève-cœur de 6-4.

Premier choix au dernier repêchage de la LHJMQ, Alexis Lafrenière a fourni un joli échantillon de son immense talent en amassant quatre points, dont deux buts. Lafrenière a notamment préparé le filet vainqueur de Chase Stewart, qui a procuré une avance de 5-4 à l’Océanic en milieu de troisième. Les Cataractes ont  continué de pousser jusqu’à la dernière minute, avant de voir Lafrenière sceller l’issue du match en touchant la cible dans une cage abandonnée.

C’était une fin amère pour les Shawiniganais, qui encaissent ainsi une dixième défaite à leurs 11 derniers matchs. Ils vont reprendre l’action dimanche après-midi en recevant la visite des Islanders de Charlottetown.

Samuel Asselin et Vasily Glotov ont enfilé un doublé chacun dans ce revers.  «C’est l’histoire de notre saison. Nous avons laissé tellement de points sur la table. Nous sommes dans le match, l’effort est là. Puis quelques petites erreurs nous font mal», expliquait le pilote Daniel Renaud, en faisant référence à un but encaissé avec quelques secondes à écouler en deuxième période, puis à deux batailles un contre un perdues qui ont mené à autant de filets adverses. «Dans le junior, tu ne peux pas te faire battre à un contre un. Ce sont de jeunes défenseurs, ils sont en apprentissage. Par contre, j’ai aimé notre travail offensif de la part de notre groupe d’attaquants. Les défenseurs ont aussi fait progresser la rondelle.»

Dans l’autre vestiaire, Lafrenière, utilisé à profusion par Beausoleil malgré ses 16 ans, était tout sourire. «Nous avons connu un départ moyen mais en troisième, nous étions la meilleure équipe sur la glace et c’est ce qui a fait la différence», proposait Lafrenière, qui ne se dit pas surpris par les récents succès de l’Océanic présentement installé au sommet de sa division. «Les vétérans ont fait du bon boulot pour intégrer les plus jeunes. La chimie est excellente. J’ai confiance en ce groupe.»

Groupe à lequel Serge Beausoleil va tenter d’injecter du renfort au cours des prochaines semaines. «Nos bonnes performances me donnent des maux de tête! Je ne suis pas du genre à dilapider notre banque de choix mais on va certainement faire quelques changements chirurgicaux pour nous aider en vue du dernier droit», a confié Beausoleil. «Le match de ce soir été échevelé. On a terminé avec 10 attaquants seulement. Mais les gars ont quand trouvé le moyen de le gagner. Chapeau.»