Perçu comme un excellent espoir à son année de repêchage, Samuel Guilbault peut-il enfin sortir de sa coquille?

Pas le temps de niaiser!

Après un premier volet strictement réservé aux recrues, le camp des Cataractes a accueilli lundi les vétérans de l'équipe, ce qui constitue le point de départ d'une semaine un peu folle. 
Quelques entraînements, un match intra-équipe lundi soir et des rencontres préparatoires vont servir aux hommes de hockey de l'organisation à faire leurs choix en vue de la prochaine campagne. Voici les principaux joueurs à surveiller au cours des prochains jours. Le premier match hors-concours des Shawiniganais est programmé pour mardi soir au Centre Gervais Auto face aux Tigres de Victoriaville.
1. Jan Drozg
Les Cataractes sont entre deux chaises actuellement. Martin Mondou peut viser un quatrième top 5 consécutif, comme il peut accélérer la reconstruction de l'équipe. Si Drozg est aussi bon que les Penguins de Pittsburgh ne le pensent, Mondou pourrait bien pencher vers la première option. Le Slovène de 18 ans peut-il bonifier de façon importante l'attaque en place? La réponse à cette question changera un paquet de choses.
2. Samuel Guilbault
Claude Bouchard le voyait dans sa soupe. Mais il n'est plus là et Guilbault doit séduire un nouveau pilote. Il a la vitesse et les habiletés pour le faire, à lui de montrer de la constance. 
Il y a de la place dans le top 6 de l'équipe. Guilbault, perçu comme un excellent espoir à son année de repêchage, peut-il enfin complètement sortir de sa coquille? 
À 19 ans, c'est encore bien jeune pour un hockeyeur, Guilbault peut toujours aspirer à une carrière professionnelle. Son destin est entre ses mains.
3. Jacob Lapierre
Obtenu pour une bouchée de pain il y a quelques jours, Lapierre va tenter de relancer son parcours junior à Shawinigan. Gros attaquant de 6'2 et 225 livres, il avait montré de très belles choses à 16 ans mais quelques blessures l'ont solidement ralenti depuis deux ans. 
Conscient qu'il en est à sa dernière chance, on dit qu'il a travaillé comme un forcené cet été pour se préparer. Or, il n'a pas peur de se salir le museau. Un bon pari de Martin Mondou. Qui sait, il suivra peut-être les traces de Mathieu Gagnon!
4. Mathieu Samson
Quand il a mis la pédale au plancher lors du tournoi des recrues, il semblait au-dessus de la mêlée. Attaquant avec une grande perche et des mains assez habiles pour la manier, ça ne passe pas inaperçu! 
À son baptême LHJMQ en fin de saison l'an dernier, il avait mis la table avec de belles performances. Samson, s'il montre de la constance, peut se battre pour un job dans le top 6. Bien des jeunes de 17 ans rêveraient d'avoir un tel coffre d'outils.
5. Lucas Fitzpatrick
Déjà bien nantis entre les poteaux, les Cataractes n'ont pas hésité à offrir un choix de troisième ronde l'hiver dernier afin d'obtenir ses droits. Le frère à Evan, gardien vedette du Phoenix de Sherbrooke, vient de connaître une superbe semaine avec les recrues. 
S'il garde le cap avec les vétérans, il forcera Martin Mondou à écouter encore plus attentivement les offres pour Mikael Denisov et Zachary Bouthillier, les deux gardiens de l'an dernier qui reluquent tous les deux l'emploi de gardien numéro un. Jusqu'à preuve du contraire, c'est la tâche de Denisov, choisi sur la première équipe d'étoiles de la LHJMQ l'an dernier.
6. Jérémy Martin
Premier choix au repêchage des Cataractes en juin, en deuxième ronde, Jérémy Martin n'a rien fait pour décevoir ses nouveaux patrons depuis une semaine. Intense, affamé, toujours dans l'axe nord-sud, voilà un type de joueur qui ne court plus les rues. Peut-il, à 16 ans, forcer la main à Mondou et Daniel Renaud et s'installer dès septembre dans la ville de l'électricité? La philosophie des Cataractes est claire pour les recrues de 16 ans, ils doivent être en mesure de contribuer à chaque match sinon, c'est un retour dans le midget AAA. Martin a fait la moitié du chemin. La prochaine semaine est déterminante dans son cas.