Xavier Bourgault a de nouveau noirci la feuille de pointage face à Cap-Breton vendredi soir au Centre Gervais auto.

L’opportunisme des Cataractes tranche

Shawinigan — Les Eagles du Cap-Breton ont goûté à leur propre médecine en Mauricie. Cette équipe mature et talentueuse est l’une des plus meurtrières en offensive depuis le début de la saison. Mais vendredi au Centre Gervais Auto, leurs jeunes hôtes ont été beaucoup plus opportunistes qu’eux, et les Cataractes ont signé un gain de 6-3 devant près de 2500 amateurs réunis sur l’avenue Jacques-Plante.

L’ex-gardien des Estacades William Grimard a perdu son duel face à Antoine Coulombe. Moins sollicité que le portier des Shawiniganais, Grimard a toutefois fait face à une quantité importante de chances de marquer de qualité A-1. En première, Xavier Bourgault, Mavrik Bourque et William Veillette l’ont battu, pour procurer une avance de 3-1 à la bande à Daniel Renaud.

Pépin expulsé

En deuxième, les deux clubs ont échangé les chances de marquer. Grimard a été sensationnel en début de période pour garder son équipe dans le match. À l’autre bout, Coulombe a été plus embêté qu’en première, puisque son équipe se débrouillait à cinq défenseurs à la suite de l’expulsion de Marc-Antoine Pépin. Les deux clubs ont ajouté un but, provoquant à nouveau un écart de deux buts en faveur des favoris de la foule.

Armés de cette avance, les Cataractes n’ont pas reculé en troisième. Ils ont continué d’attaquer, sans complexe face aux gros Eagles. Ces derniers aussi ont eu des chances, mais ils n’ont jamais été en mesure de rattraper cette équipe qui a obtenu la contribution de tous les gars en uniforme pour s’imposer.

«On débattait du héros obscur que l’on nomme après chaque match, et on n’arrivait pas à s’entendre. C’est la preuve que c’est une belle victoire collective», souriait Renaud. «Le désavantage numérique de cinq minutes fut l’une des clés. On a accordé un but, mais William Veillette a repris ce but avec un filet en désavantage numérique. Par la suite, les gars ont serré les coudes à cinq en défensive. Ils ont dû puiser dans leurs réserves d’énergie rapidement et ils ont trouvé le moyen de faire du bon boulot.»

Bourque, l’inspiration

Fidèle à sa réputation depuis son arrivée dans la ville de l’électricité, Mavrik Bourque a été le catalyseur de son club. Un but, une passe, pratiquement parfait aux cercles de mise en jeu, l’adolescent de 17 ans se fait remarquer pour les bonnes raisons dans les trois zones. Tout ça devant une armée de dépisteurs dans les hauteurs de l’aréna… «C’est une bonne semaine pour nous, on en avait besoin après deux mauvaises. On a raccourci nos présences, on a plus d’énergie sur la glace à chaque présence et jusqu’à la fin du match. Tu vois aussi que tout le monde accepte son rôle. On affrontait une grosse équipe, on avait besoin d’un bon départ et on l’a eu. Ça fait du bien», témoignait celui qui est éligible à la prochaine séance de sélection et qui a déjà atteint le cap de la quinzaine de buts. «Je me sens bien. Je m’implique défensivement et ça aide le reste de mon jeu, ça me rend plus alerte. Puis, dans le territoire offensif, j’utilise ma créativité.»

Évidemment, Renaud ne s’est pas fait prier pour vanter ses mérites. «Il veut faire la différence. Partout sur la glace. Et il place toujours l’équipe en premier. En fin de match, avec un filet désert, il a fait le jeu sûr en plaçant la rondelle le long de la rampe. C’est ça, Mavrik Bourque. Et ça déteint sur ses coéquipiers.»

Chez les Eagles, le nouveau pilote Jake Grimes levait son chapeau devant la performance des Cataractes. Son gros trio formé de Shawn Boudrias, Egor Sokolov et Ryan Francis a été complètement neutralisé, lui qui avait 40 des 90 buts de l’équipe avant le match de vendredi soir. «Les Cataractes ont joué tout un match. Leurs bâtons étaient actifs, ils ont gagné beaucoup de bagarres un contre un. Ils méritent la victoire.»

Carnet de notes

Le statut de Mavrik Bourque, Vasily Ponomarev et Marc-Antoine Pépin n’a pas changé sur le deuxième bulletin émis par la centrale de recrutement de la LNH cette semaine. Comme lors du premier relevé, Bourque et Ponomarev ont obtenu la cote B, et Pépin la cote C… Les Cataractes ont respecté le plan tracé et c’est en costume de ville que le Russe Kirill Nizhnikov a fait sa première apparition officielle au Centre Gervais Auto. Obtenu via le ballotage en début de semaine, Nizhnikov a exprimé le désir d’avoir quelques jours additionnels pour aiguiser ses réflexes avant d’être lancé dans la mêlée. On pourrait le voir dès dimanche face à l’Océanic à Rimouski, ou encore mercredi prochain alors que les Voltigeurs de Drummondville feront escale en Mauricie.