Auteur de 15 points en 22 matchs, Anthony Imbeault est prêt à revenir au jeu.

L’infirmerie enfin vide!

Shawinigan — Pour la première fois de la saison, le thérapeuthe des Cataractes Kyle Sutton est seul dans son infirmerie. Jeudi soir après l’entraînement, il a donné le feu vert à Jérémy Martin et Anthony Imbeault pour reprendre leur place dans la formation. En ne tenant pas compte de Marc-Antoine Pépin, en convalescence pour quelques jours parce que ses dents de sagesse ont été retirés, le pilote Daniel Renaud peut donc compter sur tout son personnel vendredi alors que les Tigres de Victoriaville vont être de passage au Centre Gervais Auto.

«Ça va nous permettre d’installer une belle compétition interne. Avec 24 joueurs disponibles, bientôt 25, les joueurs sauront qu’ils n’ont pas le choix de performer sinon, d’autres seront prêts à prendre la relève», fait valoir Daniel Renaud, très optimiste en vue de ce duel face aux Tigres même si son équipe a perdu trois des quatre premiers matchs entre les deux clubs. «À l’interne, nous estimons avoir livré deux bonnes performances à Baie-Comeau. On vient d’enchaîner avec quatre bonnes pratiques, ça faisait un bon bout de temps que ça ne s’était pas produit. On le sait que c’est un gros match face aux Tigres. Je sens les gars prêts», martèle-t-il. «C’est un beau défi. Les Tigres forment la huitième équipe la plus mature de la ligue, et leurs vétérans sont solides. On va avoir besoin de l’implication de tout le monde.»

C’est vers la recrue Antoine Coulombe que Renaud a décidé de se tourner pour cette rencontre intra-division. À 16 ans seulement, Coulombe semble sur le point de devenir le gardien de confiance de l’organisation. Les Cataractes ont deux matchs à domicile à leur agenda en fin de semaine. Les puissants Huskies étant les visiteurs samedi, le duel face aux Tigres est celui qui est le plus à la portée des Shawiniganais. Et c’est Coulombe, et non le vétéran Justin Blanchette, qui sera entre les poteaux... «Je ne veux pas parler de chiffre. Ni de numéro un, ni de numéro deux. Mais ce que je peux dire, c’est que je suis vraiment en confiance quand Antoine est devant notre filet. De son côté, Justin a bien fait à son dernier départ face au Drakkar. Il n’y a pas qu’en attaque et en défense où il y aura une compétition interne. Le poste de gardien sera lui aussi en jeu. Antoine a gagné notre dernier match face aux Olympiques, alors on lui confie cette mission.»