Les Huskies ne sont plus qu’à une victoire de venir à bout des coriaces Cataractes, au premier tour des séries de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Les Huskies sortent les crocs!

Shawinigan — On dit qu’un animal n’est jamais aussi dangereux que lorsqu’il est blessé. Après avoir perdu deux des quatre premiers matchs de leur série face aux Cataractes, les puissants Huskies sont revenus en force avec de la fougue et de la vitesse, et ils ont pris les commandes de ce duel en l’emportant 7-3 devant près de 4500 personnes réunies au Centre Gervais Auto.

Cette salle comble a semblé galvaniser les troupes shawiniganaises, qui ont mis moins de deux minutes avant de prendre l’avance, ce qui a installé le momentum chez les locaux. Malheureusement, le bris d’une vitre a alors forcé une pause d’une bonne trentaine de minutes et ce bel élan était moins visible au retour. Les Cataractes ont quand même tenu leur bout au premier vingt, qui s’est terminé 2-2.

C’est en deuxième que les Huskies ont réussi à se détacher. Les défensives ont pris congé au cours de ce second tiers et les gros canons des visiteurs ont eu le dessus sur ceux des Cataractes. Heureusement que ces derniers pouvaient compter sur Jan Drozg, qui a inscrit un truc du chapeau au cours des 40 premières minutes de jeu. Son troisième but valait le prix d’entrée à lui seul. Mais face aux Teasdale, Bibeau, Abbandonato, Dobson et Harvey-Pinard, le Slovène ne pouvait leur tenir tête seul et les Huskies avaient l’avantage 5-3 au moment de retraiter au vestiaire pour le deuxième entracte.

En troisième, les Huskies ont concrétisé leur victoire avec deux filets en avantage numérique. Les buts sont venus du bâton du capitaine Harvey-Pinard, qui a ainsi complété son truc du chapeau. Le vétéran s’était fait sonner les cloches en début de match par une percutante mise en échec de Mikaël Robidoux, quelques minutes après avoir été coupable d’un revirement qui a mené au premier but de la soirée. Disons qu’il a choisi la meilleure façon possible de prendre sa revanche! «Je n’étais pas content de mon début de série. Ni de mon début de match. Peut-être que la mise en échec m’a réveillé», souriait Harvey-Pinard. «C’est notre meilleur match de la série. On savait qu’on ne jouait pas comme nous étions capables. On s’est parlé hier et on est revenu fort. Chapeau aux Cataractes, ils ont eux aussi bien joué. Le building était plein, il y avait beaucoup d’ambiance. C’est l’fun de jouer dans une ambiance semblable!»

Mario Pouliot était lui aussi satisfait de ses hommes. «Avec la rondelle, c’est notre meilleur match. On le savait que les Cataractes allaient sortir en force avec cette salle comble, il fallait juste passer la tempête et bien contrôler nos émotions», soulignait le pilote des Huskies, pas prêt à dire que ses hommes vont probablement en finir avec les Cataractes au prochain duel. «Tout le monde prédisait un balayage. Nous voilà obligés de jouer un sixième match. Chapeau aux Cataractes. Ils seront prêts à nouveau pour le prochain match. À nous d’en faire de même.»

Son vis-à-vis Daniel Renaud promettait d’ailleurs que son équipe laisserait tout sur la glace lundi soir à l’aréna Iamgold. «Je dirige 25 guerriers. J’ai déjà hâte de prendre l’autobus avec eux dimanche, afin de se rendre en Abitibi disputer ce match sans lendemain. Je sais que les gars vont tout donner», martelait Renaud, qui convenait que son équipe avait été dominée. «Ce fut plus difficile pour notre défensive. Mais bon avec les problèmes de la resurfaceuse et la vitre brisée, la première s’est terminée à 21 h 30, l’heure de notre couvre-feu habituel! Il ne faut pas oublier que nous sommes la plus jeune équipe au Canada, ces délais ont fait baisser notre niveau d’énergie. On menait 1-0 au tableau, et 6-0 dans les tirs quand la vitre s’est brisée. C’est plate, on ne saura jamais ce qui serait arrivé s’il n’y avait pas eu de bris.»

Les deux équipes se retrouveront donc lundi à Rouyn-Noranda pour le match numéro six, alors que les Cataractes auront le dos au mur.

Carnet de notes

Rémi Royer aura la chance de vivre une belle expérience, lui qui a été nommé à la tête de l’une des deux équipes du Québec qui participeront au Challenge Gatorade du 23 au 28 avril à Blainville. L’assistant-entraîneur des Cataractes aura sous ses ordres une vingtaine des 40 meilleurs espoirs de la province en vue du prochain repêchage de la LHJMQ, qui sera présenté au début juin au Centre Vidéotron.