Les Voltigeurs ont surpris les Cataractes samedi.

Les Cataractes surpris par les Voltigeurs

Les Cataractes ont été surpris par les Voltigeurs de Drummondville samedi après-midi. Carrément. Les visiteurs formaient clairement l'équipe la plus affamée sur la surface de jeu, et ils ont mis fin à une séquence de 10 revers d'affilée en signant un gain de 3-2 face aux meneurs de la division Est.
Ces derniers ont cherché l'étincelle durant tout le match, sans parvenir à la trouver. Ils ont rapidement encaissé les deux premiers buts du match et même s'ils ont trouvé une façon de créer l'égalité avant la fin de l'engagement, ils n'ont jamais pris les commandes de ce match.
Les Voltigeurs ont repris l'avance en deuxième, et ils ont fort bien protégé Émilien Boily par la suite. Imaginez, les Shawiniganais n'ont dirigé que 11 tirs au but en 40 minutes de jeu, et ils ont eu besoin de 17 minutes en troisième avant de défier une autre fois Boily. En raison d'un avantage numérique en fin de match, ils ont gonflé leur total de tirs à 18, un rayon où les Voltigeurs en ont inscrit 33.
«C'est le pire match de l'équipe depuis que je suis ici, ça c'est sûr et certain. Le hockey, c'est 70% mental et les gars n'étaient pas prêts. Ils s'attendaient à un pique-nique, c'est clair. Ce n'est pas parti comme ils le pensaient et ils sont devenus frustrés», soulignait Claude Bouchard.
«On le savait dès la matinée que ça serait difficile, l'écoute n'était pas là. Pourtant, les Voltigeurs nous causent des problèmes depuis le début de la saison... J'ai essayé de les brasser un peu après la première, j'ai été super positif après la deuxième. Rien n'a fonctionné. Un match comme celui-là aurait pu être joué sans entraîneurs derrière le banc, ça n'aurait rien changé», pestait le pilote des Cataractes.
Samuel Asselin et Dennis Yan ont inscrit les filets des Cataractes, qui vont maintenant se préparer à recevoir les Remparts de Québec dimanche après-midi.