Privés de six joueurs réguliers l’équipe de Daniel Renaud s’est bien battue samedi, avant de rendre les armes 5-3 face aux Foreurs de Val-d’Or.

Les Cataractes s’inclinent 5-3 face aux Foreurs

Shawinigan — Vivement les vacances dans le camp des Cataractes. Privés de six joueurs réguliers l’équipe de Daniel Renaud s’est bien battue samedi, avant de rendre les armes 5-3 face aux Foreurs de Val-d’Or.
C’est une deuxième période stérile qui aura coûté les deux points à l’enjeu pour les Cataractes. Après 20 minutes, c’était 1-1, mais les visiteurs ont pris le contrôle avec une poussée de trois buts dont deux en l’espace de 10 secondes en milieu de deuxième. 

Les locaux ont trouvé un peu d’essance au deuxième entracte pour revenir en force en troisième, mais les Foreurs ont tenu le coup après avoir accordé deux buts en désavantage numérique, jusqu’à leur but d’assurance dans un filet désert alors qu’il restait quelques semaines à égrainer au cadran. 

«Le repos va faire du bien au plan médical, et au plan psychologique. 
On a joué une bonne première, une super troisième mais en deuxième nous avons été médiocres», analysait Renaud, qui a vu Vincent Senez et Jérémy Manseau (2) marquer les filets de son équipe. 

Dans l’autre camp, les Foreurs ont battu la recrue Antoine Coulombe quatre fois sur 23 tirs cadrés. En voilà un qui était à bout de souffle, après une grosse semaine. Renaud l’a d’ailleurs gardé au banc en troisième, donnant un peu de temps de jeu à Marc-Anthony Lambert. «Nous avons joué deux bonnes périodes sur trois. J’ai toutefois eu besoin de me choquer en troisième. On n’a pas joué souvent avec l’avance, les gars étaient contents d’eux après la deuxième et ils pensaient sûrement à leurs points. Au moins, on s’est ressaisi à temps. Reste que la fin de match a été pas mal stressante! Ces deux points, c’est un beau cadeau de Noël», racontait Pascal Rhéaume. 

Cataractes, Foreurs, et les 16 autres équipes de la LHJMQ ont maintenant droit à une pause d’une dizaine de jours.