Mathieu Bellemare n'a pas été en mesure d'arrêter le lancer gagnant de Nicholas Welsh, en prolongation.

Les Cataractes s'effondrent

SHAWINIGAN — À la remorque pour une place en séries, les Cataractes avaient besoin d’empocher deux points face aux Wildcats de Moncton dimanche. Malgré un effort décent, les hommes de Daniel Renaud ont dû se contenter d’un seul, acquis dans une défaite de 4-3 subie en prolongation devant 3200 personnes au Centre Gervais Auto.

Le filet vainqueur a été inscrit par Mika Cyr, sur une belle mise en scène de l’ex-Cataracte Nicholas Welsh. Une fin amère pour une équipe qui lutte avec le désespoir pour s’extirper du 18e et dernier rang donnant accès aux séries. 

Mais cette scène, les Cataractes en sont un peu coupables. Ce match n’aurait jamais dû se rendre en prolongation. Les locaux détenaient une avance de 3-1 en milieu de match, face à une équipe qui peine sur la route et qui en était à un troisième match en moins de 48 heures. Ajoutez que c’était le jeune gardien auxiliaire Matthew Waite entre les poteaux et tous les ingrédients étaient réunis pour gagner ce duel, quand les Shawiniganais ont pris les devants par deux buts. 

Le hic, c’est que cette avance n’aura pas duré deux minutes. Sur la séquence suivante, en avantage numérique, Alexander Khovanov a ramené l’écart à un seul but. Puis avant la fin de l’engagement, Jacob Hudson s’est fait plaisir en désavantage numérique pour provoquer un tout nouveau match. Ce pointage de 3-3 a tenu durant toute la troisième, si bien que les deux formations ont dû faire du temps supplémentaire pour faire un maître. Welsh s’est alors occupé de fournir une passe magique à Cyr, qui n’a pas raté sa chance. 

«Un point, c’est très insuffisant. On se concentre sur le processus depuis le début de la saison. Aujourd’hui, le discours était de tout faire pour aller chercher les deux points. Les gars n’ont pas respecté la façon de jouer selon les circonstances», se désolait Daniel Renaud. «C’est un manque de maturité et de concentration. Un match de hockey, ce n’est pourtant pas si compliqué. Tu penses offensive avec la rondelle, tu penses défensive quand tu ne l’as pas. Le deuxième but des Wildcats, à la suite d’une pénalité, a fait très mal.»

Dans l’autre camp, Darren Rumble avait le sourire plus facile. «C’est une grosse victoire sur la route. Les gars ont passé beaucoup de temps dans l’autobus au cours des derniers jours. Et ce fut un match compliqué. Malgré tout, on a trouvé une façon de sortir d’ici avec deux points. C’est très positif.»

Gabriel Sylvestre et Nicholas Welsh ont aussi apprécié leur journée au boulot. Pour eux, c’était une première visite à Shawinigan depuis qu’ils ont été échangés. 

«Nous sommes arrivés hier (samedi), ça m’a fait bizarre de revenir à l’aréna. J’ai de beaux souvenirs ici», soulignait Sylvestre, qui semblait ne pas être parfaitement à l’aise de jouer aussi physique qu’à l’habitude face à ceux qui étaient ses coéquipiers il y a à peine quelques semaines. «Quand j’y pensais avant le match, c’est sûr que c’était bizarre. Mais une fois rendu sur la glace, tu te concentres sur ton boulot. C’est un cliché, mais c’est vrai, sur la glace il n’y pas d’amis.»

Le cordon est coupé depuis plus longtemps pour Nicholas Welsh, troqué l’été dernier. Celui qui a porté le plus vieux maillot de la LHJMQ pendant quatre ans racontait que c’était quand même un match spécial pour lui. «C’était plaisant de revenir et de voir les fans, qui sont parmi les meilleurs de la ligue sans aucun doute. J’ai adoré jouer ici, et j’aime tout autant jouer à Moncton. J’ai beaucoup de responsabilités avec les Wildcats.»

Alex Plamondon, Jérémy Manseau et Jan Drozg ont inscrit les filets des Shawiniganais, dominé 30-27 au chapitre des tirs au but. Cette défaite en prolongation les repousse à neuf points du 16e et dernier rang donnant accès aux séries, détenu par les Foreurs de Val-d’Or. Les Cataractes vont maintenant se préparer à la visite des surprenants Voltigeurs de Drummondville mercredi soir.