Gabriel Sylvestre fait partie des vétérans des Cataractes convoités par les autres formations de la LHJMQ.

Les Cataractes confirment être en mode écoute pour leurs vétérans

Shawinigan — Acheteur au cours des trois dernières saisons, Martin Mondou va plutôt enfiler son costume de vendeur lors de la prochaine période des transactions qui s’amorce à la mi-décembre.

Déçu du rendement de sa troupe, le directeur-gérant des Cataractes s’est placé en mode écoute depuis quelques semaines déjà pour ses vétérans.

«Notre slogan cette année, ça pourrait être l’équipe qui passe proche», dit-il sur un ton amer, alors que son équipe se prépare à la visite des talentueux Mooseheads d’Halifax mercredi soir. «Que nous jouions contre les meilleures équipes, ou les pires, nous sommes toujours dans le match mais nous ne parvenons pas à gagner. C’est très frustrant, pour tout le monde.»

Par contre, ça facilite de beaucoup la position du directeur-gérant en vue du marché des échanges! Mondou reste un peu mystérieux sur le plan précis qu’il a tracé, mais il ne cache pas l’orientation qu’il va donner aux prochaines semaines. 

«Nous ne sommes pas acheteurs. Nous ne gagnons pas avec nos vétérans. Ça ne ferait donc aucun sens si on ne donnait pas une pointe de tarte plus importante à nos jeunes en deuxième moitié de saison. Si tu veux que ces gars-là grandissent et soient à maturité dans deux ans, ça ne peut arriver par magie en les laissant au bout du banc. Rendu là, si on peut permettre à nos joueurs plus âgés d’intégrer une équipe où ils ont une chance de gagner, par une transaction qui ferait du sens pour l’avenir de notre équipe, on va étudier ce scénario très attentivement.»

Ce serait toutefois surprenant que les Cataractes procèdent à un grand ménage. Il y a un paquet de festivités reliées au 50e anniversaire de l’organisation l’an prochain, alors Mondou veut aligner une équipe compétitive. «Nous sommes vendeurs jusqu’à un certain point. Avec le 50e, nous serons tout de même prudents. Ça reste quand même difficile de prédire comment ça va se passer exactement. Tout ce que je peux dire en ce moment, c’est que j’ai rarement été aussi occupé à ce stade-ci de l’année depuis mon arrivée chez les Cataractes. Il y a beaucoup, beaucoup de discussions.»

Pariez que les visiteurs mercredi soir, les Mooseheads, font partie des équipes qui surveillent attentivement les Cataractes, eux qui campent actuellement au sixième rang du classement général avec un jeune et très talentueux noyau. Menés par Filip Zadina, deuxième meilleur marqueur du circuit, les Mooseheads ont gagné six de leurs 10 derniers matchs, dont les deux plus récents. De leur côté, les Shawiniganais n’affichent qu’un seul gain à leurs douze dernières sorties.