Les Cataractes de Shawinigan affrontent les Remparts vendredi à Québec.

Les Cataractes à Québec

Shawinigan— Les Cataractes visiteront les Remparts, vendredi au Centre Vidéotron de Québec, avec des alignements transformés par rapport au dernier choc entre les deux équipes, qui date du 17 novembre.

Si les Shawiniganais ont officiellement entrepris leur reconstruction en cédant plusieurs vétérans dans les dernières semaines, les Remparts ont acquis des joueurs d’expérience comme Pascal Laberge et le gardien Antoine Samuel, un ancien des Cataractes.

Campés au neuvième rang de la LHJMQ, les Remparts voudront mettre un terme à une séquence de quatre défaites, au cours de laquelle ils ont toujours accordé au moins quatre buts à leurs adversaires.

Du côté des Shawiniganais, on tentera de poursuivre sur la lancée intéressante du temps des Fêtes, la bande de Daniel Renaud ayant surpris, en l’espace de quelques jours, l’Océanic de Rimouski et les Huskies de Rouyn-Noranda.

«Les Remparts jouent très bien chez eux, convient Renaud. À nous de transposer l’énergie et la combativité de notre victoire contre les Huskies sur la route.»

Les Max-Antoine Melançon, Mathieu Boulianne et Olivier Desroches en seront tous à leur baptême de feu au niveau junior dans l’antre des Remparts. La jeune équipe des Cataractes peut-elle afficher la même fougue dans un amphithéâtre qui peut paraître intimidant pour des hockeyeurs de 16 ans?

«C’est impressionnant le Centre Vidéotron mais ce que nous avons rappelé aux gars, c’est que peu importe le nombre de sièges, que ce soit 2000 ou 18 000, c’est la même patinoire. Nous avons gagné beaucoup de batailles face aux Huskies et il faudra répéter la recette contre Québec, qui a beaucoup de vitesse et de punch offensif. Ça fait deux ans que les Remparts se retrouvent vendeurs à Noël mais avec leur première moitié de saison, ils sont passés dans le camp des acheteurs. Ils ont une belle équipe, c’est un beau défi.»

Antoine Samuel, qui n’a remporté qu’une partie en huit matchs devant les Cataractes dans l’uniforme du Drakkar, devrait affronter son ancien club.

Du côté de Shawinigan, impossible de connaître l’identité de l’homme masqué qui défiera les tirs des Remparts chez eux. En trois matchs depuis qu’il a rejoint les Cataractes, Mathieu Bellemare conserve un taux d’efficacité de ,981 et une moyenne de buts alloués de 0,67.

Les Cataractes accusent huit points de retard sur la 16e et dernière place donnant accès aux séries de fin de saison. Ils termineront la fin de semaine en rendant visite à l’Armada de Blainville-Boisbriand, dimanche.