Qui sait ce qui serait arrivé aux Cataractes si Anthony Beauvillier avait passé toute la saison avec eux.

La saison des Cataractes en cinq phases

Un cycle de cinq ans s'est terminé à Val-d'Or pour les Cataractes dimanche, une conclusion bien loin des aspirations de l'équipe, qui visait rien de moins que la coupe du Président après avoir été finaliste le printemps passé face aux Huskies. Qu'est-ce qui a mené à cette élimination surprise au premier tour face aux Foreurs? Coup d'oeil sur l'évolution de cette décevante campagne 2016-17.
Beauvillier gradue
L'état-major des Cataractes était sur les dents au camp d'entraînement. Il y avait de l'incertitude entourant le retour de quatre joueurs de pointe, soit Gabriel Gagné, Alexis D'Aoust, Cavan Fitzgerald et Anthony Beauvillier. 
Les trois premiers étant des vétérans de 20 ans, donc éligibles à évoluer dans les rangs professionnels mineurs, ces dossiers étaient plus délicats. Sous contrat avec les Sharks, Cavan Fitzgerald a néanmoins été cédé aux Cataractes, une excellente nouvelle. 
D'Aoust a pour sa part choisi de rentrer à Shawinigan plutôt que de se contenter d'un rôle de figurant dans la filiale des Canucks de Vancouver de la Ligue américaine.
L'histoire a été différente pour Gabriel Gagné, qui a connu un bon camp d'entraînement avec les Sénateurs, au point de signer un premier contrat pro. Gagné a alors été expédié dans la Ligue américaine, où il a très peu joué. Il a aussi été rétrogradé dans la East Coast League durant la saison. 
Malgré une première saison difficile dans leur organisation, les Sénateurs n'ont jamais sérieusement considéré le retourner chez les juniors.
Deux vétérans de 20 ans sur trois de retour, c'était quand même pas si mal. Le toit du centre Gervais Auto est toutefois tombé sur la tête des Cataractes quand les Islanders ont décidé de garder Beauvillier.
Matthew Barzal, l'autre choix de premier tour de l'équipe en 2015, a lui aussi amorcé la saison à New York, mais il a été retourné dans le junior en cours de route. Pas Beauvillier, malgré un temps de jeu bien limité et plusieurs soirs de match sur la galerie de presse. 
Les espoirs des Cataractes ont fondu quand Jack Capuano a été congédié. Sous les ordres du nouveau pilote Doug Weight, Beauvillier a vu ses responsabilités augmenter. Il va terminer sa première saison dans la LNH au sein du top 9 de son équipe.
Samuel Girard
Un départ canon
Sans Gagné ni Beauvillier, les Cataractes ont néanmoins connu un départ canon. Samuel Girard produisait à un rythme de deux points par match, le tir de Cavan Fitzgerald terrorisait les gardiens adverses. Celui des Cataractes, contre toute attente, était solide comme le roc. 
Identifié comme le talon d'Achille des Cataractes au camp d'entraînement, Mikhail Denisov a surpris la planète LHJMQ avec une constance inébranlable. Bien protégé par une défensive dédiée, il s'est élevé parmi les meilleurs gardiens de la LHJMQ.
Avec ces trois joueurs au sommet de leur art, et une équipe qui suivait le plan de match de Claude Bouchard, les Cataractes ont rapidement pris la tête de leur division. Puis du classement général.
Ce nouveau statut d'équipe à battre dans le circuit condamnait le club à exceller soir après soir pour battre ces adversaires motivés à se mesurer aux meneurs.
Les Cataractes ont gagné 11 de leurs 12 premiers matchs. Du 9 décembre au 7 janvier, ils ont connu une autre séquence extraordinaire, cette fois en collant 10 victoires.
Enrôlé par le directeur général Martin Mondou aux Fêtes, Cameron Askew a connu des séries éliminatoires atroces.
Mondou peu actif
Cette dernière séquence est tombée pile dans la dernière période de transactions. Habituellement abonné aux coups d'éclat quand son équipe arrive à maturité, Martin Mondou a été beaucoup plus conservateur cette fois. Faut dire qu'il avait tellement bougé l'année précédente, il avait moins de valeurs de qualité pour essayer de séduire les directeurs généraux vendeurs du circuit.
Mondou a été présent dans le derby Julien Gauthier mais il s'est retiré quand la facture a doublé, après que l'espoir des Hurricanes de la Caroline eut connu un match du tonnerre au Championnat du monde junior. Il a aussi été sur les rangs dans le dossier Alex Dostie, qu'il a dû regarder partir vers Charlottetown puisque l'un de ses joueurs refusait de lever sa clause de non-échange.
Restait Yakov Trenin sur sa liste d'épicerie. Jusqu'à la dernière seconde, il a cru qu'il finirait par s'entendre avec les Olympiques au sujet du centre numéro un de l'équipe nationale russe junior. Mondou a offert le même pactole qui lui avait permis de mettre la main sur Dmytro Timashov l'année précédente, soit trois choix au repêchage dont un de premier tour. 
Mais après des semaines de négociations, Marcel Patenaude a fermé boutique, préférant garder son gros et teigneux joueur de centre. Mondou ne s'est pas gêné pour écorcher le directeur-gérant des Olympiques, l'accusant d'avoir bluffé.
Au final, Mondou a donc terminé ses emplettes avec une seule addition significative, celle de Cameron Askew.
«Nous sommes aussi forts que n'importe qui», a clamé Mondou quelques minutes après cette période de transactions, vantant les joueurs dans le vestiaire qui avaient permis à l'équipe de se hisser au sommet du circuit.
«Ils méritent d'avoir le privilège de finir ce qu'ils ont commencé. On aime notre identité d'équipe», a ajouté le grand manitou hockey des Shawiniganais.
Certains joueurs des Cataractes auraient été fatigués du style abrasif de leur entraîneur Claude Bouchard.
Fin de saison tortueuse
Les résultats n'ont pas suivi sur la glace. Les Cataractes ont perdu leurs quatre matchs suivants. Ils ont réussi à se stabiliser pendant un bout de temps par la suite, mais la fin de la saison a été très pénible. À travers cette période de turbulences, certaines rumeurs ont commencé à circuler. 
Certains joueurs auraient été fatigués du style abrasif de Claude Bouchard. Paraît qu'il y aurait eu d'importantes divergences d'opinions sur la façon de relancer l'équipe au sein du personnel d'entraîneurs!
Il y a donc eu une série de réunions internes pour laver le linge sale en famille. Les joueurs ont été grandement impliqués dans le processus, tout comme Mondou, évidemment. La victoire face aux Huskies dans la dernière semaine du calendrier régulier a redonné espoir aux partisans que la tempête était derrière l'équipe, juste à temps avant la grande danse du printemps.
Les Foreurs ont causé la surprise contre les Cataractes.
Des Foreurs plus affamés
Champions de division, les Cataractes avaient droit à un rendez-vous avec les détenteurs de la 14e position, les Foreurs de Val-d'Or. Sur papier, ça semblait tellement inégal: 29 points d'écart entre les deux clubs. Les Foreurs avaient procédé à une liquidation aux Fêtes. 
Une semaine avant les séries, Mario Durocher avait laissé planer le doute sur son retour à Val-d'Or l'an prochain lorsqu'il était passé par son Estrie natale. Même dans les bureaux administratifs, ça brassait avec le départ de quelques employés. Ajoutez à ça que les Foreurs présentaient le pire désavantage numérique de la ligue, et vous aviez une proie hautement vulnérable, non?
Sur la glace, ça s'est passé autrement. Les Cataractes ont pris leurs rivaux à la légère d'entrée de jeu, ils ont été surpris dans le premier match. Étienne Montpetit a éclipsé Mikhail Denisov dans le reste de la série. 
Les Foreurs ont gagné la bagarre des unités spéciales haut la main. Et ils ont fait de l'excellent boulot pour neutraliser quelques-uns des gros canons adverses, notamment Cam Askew qui a été invisible et Brandon Gignac. 
Les Cataractes, qui ont perdu deux des trois matchs devant leurs partisans, ont été éliminés en six matchs.
Alexis D'Aoust
Ils quittent
Alexis D'Aoust
Très belle carrière junior de cinq ans. D'Aoust s'est développé de belle façon sous les ordres de Martin Bernard. Il devrait avoir sa chance chez les pros l'an prochain.
Jonathan Deschamps
Comme D'Aoust, Deschamps a évolué junior pendant cinq saisons, avec Sherbrooke, Cap-Breton et Shawinigan. Tout indique qu'il évoluera dans le réseau universitaire l'an prochain.
Cavan Fitzgerald
Le troisième vétéran de 20 ans est déjà sous contrat avec les Sharks, il a de bonnes chances d'être inséré dans l'alignement de leur club-école dans la Ligue américaine.
Dennis Yan
Après trois saisons avec les Cataractes, il est mûr pour les pros. Sous contrat avec le Lightning de Tampa Bay. L'un des meilleurs Européens à avoir porté le plus vieux maillot de la LHJMQ.
Nicholas Welsh
Il va compléter le transfert de Cam Askew à Shawinigan lors de la dernière période de transactions. Les Cataractes vont récupérer un choix de deuxième ronde. Welsh est exaucé, il voulait terminer sa carrière junior dans les Maritimes.
Brandon Gignac
Reviendront-ils?
Brandon Gignac
Les Devils vont-ils faire graduer Gignac, qui n'a pas dominé à sa quatrième saison dans le junior? Le marchand de vitesse a connu des séries très difficiles... Son sort se jouera certainement au camp d'entraînement des Devils.
Cameron Askew
À 6'4'' et 210 livres, Askew fonctionne à un rythme d'un point par match depuis deux ans. Ça en fait un candidat logique pour graduer chez les pros à 20 ans. Mais il vient de connaître des séries atroces, et il est agent libre. Les chances sont grandes qu'il soit de retour dans le junior pour une cinquième campagne.
Samuel Bucek
Sa première saison a été décevante. Ses séries ont été encore pires. Bucek est éligible à un retour mais les Cataractes pourraient décider de combler plus efficacement son casier européen.