Martin Mondou et Mario Carrière se félicitaient en juin dernier d’avoir pu mettre la main sur Mavrik Bourque au troisième rang. Un an plus tard, ils auront droit au cinquième choix de l’encan midget.

La loterie fait chuter les Cataractes

Trois-Rivières — Pour une deuxième année d’affilée, les Cataractes sont sortis perdants de la loterie, en vue du repêchage de la LHJMQ qui se tiendra le 8 juin à Québec. Si l’an dernier, Martin Mondou avait perdu un échelon à la suite du tirage au sort, cette fois c’est le pire des scénarios qui s’est produit alors que la formation shawiniganaise a glissé de deux rangs, ce qui la place cinquième.

Surprise, ce sont les Sea Dogs de St-John qui prendra le micro en premier, même s’ils n’avaient que 4,8% des chances d’obtenir ce grand privilège. Les Foreurs, les Wildcats, puis les Olympiques paraderont ensuite sur l’estrade, avant que le dépisteur-chef des Cataractes Mario Carrière puisse piger dans la banque d’espoirs.

«Je ne suis jamais chanceux dans les tirages. Or, il y a quelques heures, j’ai gagné une carte-cadeau. Disons que j’aimerais bien l’échanger contre un peu plus de chance pour le repêchage», pestait Mondou. «C’est plate, passer de 3 à 5. On aime beaucoup le top 5 des joueurs disponibles, on sait que nous allons pouvoir mettre la main sur un bon jeune. Mais en reculant ainsi, ça nous enlève des options pour travailler. On ne peut plus, par exemple, reculer de quelques rangs, amasser une compensation et quand même repêcher top 5. Nous sommes à la merci des décisions des équipes devant nous. Nous sommes déçus, nous allons prendre une demi-heure pour digérer la nouvelle, puis nous allons nous remettre au boulot. On n’a pas le choix», lance Mondou, qui assiste cette fin de semaine à la Coupe Dodge midget Espoir avec ses lieutenants.

Qui sortira après Roy?

Même si les Cataractes avaient chuté du deuxième au troisième rang l’an dernier, ils avaient pu mettre la main sur le patineur qu’ils convoitaient le plus, Mavrik Bourque. Le consensus semble établi que Joshua Roy, des Commandeurs de Lévis, sera le premier joueur choisi. Mais bien malin qui peut prédire la suite. Le peloton est relevé, semble-t-il. Et il y a quelques patineurs des Maritimes qui sont très attrayants dans le lot. Tout ça peut mêler les cartes. «Il est effectivement possible qu’on se retrouve avec le même joueur que si nous repêchions au troisième rang. On verra. Bien des choses vont se préciser après le Challenge Gatorade la semaine prochaine. Chose certaine, on ne sera fixé que sur le plancher de danse le matin du 8 juin. On va se préparer à toute éventualité.»

Mais pas à faire la cour aux Sea Dogs pour tenter de mettre la main sur Roy. Mondou ne semble plus avoir d’appétit non plus pour reculer. «Je n’ai pas les valeurs pour m’avancer. En ce qui concerne reculer, maintenant que nous sommes à cinq, c’est moins attrayant. Rien n’est impossible, mais rien ne pousse en cette direction.»

Ce sera la sixième fois depuis 200 que les Sea Dogs bénéficieront du premier choix de l’encan. Si Roy est réellement le joueur visé, il succèdera à Alex Grant, Yan Sauvé, Simon Després, Luke Green et Joe Veleno. Dans le cas des Cataractes, ce sera la quatrième fois depuis 2013 qu’ils pigent dans le top 5. Anthony Beauvillier, Samuel Girard et Mavrik Bourque ont constitué tout un bouquet!