Alexis D'Aoust et Cavan Fitzgerald ont vu leur intérim être prolongé jusqu'à la fin de la saison!

Intérim prolongé pour D'Aoust et Fitzgerald

Le flair de Claude Bouchard ne l'avait pas trompé. Les premières semaines du calendrier l'avaient incité à offrir sur une base intérimaire le titre de cocapitaine à Alexis D'Aoust et Cavan Fitzgerald, le temps de savoir si Anthony Beauvillier allait revenir à Shawinigan. Il avait aussi choisi six vétérans pour partager le rôle d'adjoints.
Tout ce beau monde a finalement été confirmé dans ses fonctions, une façon pour le pilote des Cataractes de montrer sa satisfaction à l'endroit du travail de ces huit joueurs .
«Nos leaders font le travail, on ne voit aucune raison de modifier la formule. Ils tirent une fierté à accomplir ce boulot ensemble, c'est parfait. À l'intérieur de ce groupe de huit, nous en avons identifié cinq, que nous consultons un peu plus souvent pour un paquet de choses. La recette fonctionne à notre goût», explique Bouchard.
Face à l'Armada
Les Cataractes reprennent le boulot vendredi soir à Blainville, une terre hostile pour tout club visiteur. L'Armada n'a d'ailleurs pas perdu en temps réglementaire à ses huit derniers matchs, alors Bouchard s'attend à toute une opposition. 
«De façon générale, l'Armada donne bien peu d'espace, et c'est pire sur sa glace. On le sait que ce sera un match difficile, comme le seront tous les matchs face au groupe de huit équipes qui semblent être un peu au-dessus de la mêlée après la période des transactions», lance Bouchard, qui refuse toutefois d'y voir une sortie baromètre. 
«C'est un match de quatre points, ça oui. Mais parler de baromètre, c'est un peu fort. Surtout que le calendrier est tellement exigeant en ce moment. En 14 ans dans la ligue, je n'ai jamais vu un mois de janvier aussi contingenté. Ce n'est vraiment pas évident à gérer.»
La dernière défaite en temps réglementaire de l'Armada remonte au 30 décembre contre les Cataractes, une claque de 9-2 qui a sûrement laissé des traces dans le vestiaire de Joël Bouchard. 
«Mais attention, ce n'est plus la même équipe. Pierre-Luc Dubois a été ajouté, Alex Barré-Boulet aussi. Il leur manquait Mongo au dernier match, de même que leur entraîneur-chef. On sait que ce ne sera pas du tout le même scénario, d'autant plus que l'Armada voudra certainement prendre sa revanche.»
Longue absence pour Guilbault
Au repos depuis quelques jours, Gabriel Sylvestre demeure un cas incertain pour le match de vendredi. Le verdict est par ailleurs tombé dans le cas de Samuel Guilbault, obligé de s'abonner à l'infirmerie de Kyle Sutton pour au moins un mois.
«C'est plate, il jouait du bon hockey dernièrement. Sa combinaison de vitesse et de hargne était importante pour nous, et on le voyait compléter l'un de nos deux duos offensifs. En son absence, d'autres auront droit à une audition», conclut Bouchard.