Samuel Girard

Girard sonne la charge

Alors que les deux formations étaient nez à nez jusqu'à la fin de la deuxième période, la dernière a été décisive dans la victoire des Cataractes de Shawinigan, qui rendaient visite à l'Océanic, vendredi soir, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Dans les 20 dernières minutes, les visiteurs ont pris une avance de 4 buts pour l'emporter 6-2. L'expérience shawiniganaise a eu raison de la jeunesse des Bas-Laurentiens.
L'entraîneur-chef des Cataractes convenait que la marque n'était pas à l'image du duel. «Il faut leur donner le crédit, a reconnu Claude Bouchard en parlant de leurs adversaires. C'est une équipe contre qui on a eu de la misère toute l'année! C'est une équipe qui travaille excessivement fort dans les situations d'un contre un et ils bloquent beaucoup de lancers. On a souvent de la difficulté à accoter leur intensité. De notre côté, on n'a quand même pas joué un match comme on est capables de jouer!»
«On était là pendant les deux premières périodes, corroborait l'entraîneur-chef de Rimouski, Serge Beausoleil. Puis, en troisième période, on a eu de mauvaises pénalités et un jeu erratique de notre part.»
Avec quatre mentions d'assistance, Samuel Girard a largement contribué à la victoire des siens. «Quand tu attaques Girard, il te tricote une paire de bas, c'est pas trop long», a fait comme analogie Beausoleil. «On est conscients que c'est un des bons défenseurs de la ligue, a souligné le pilote de Shawinigan. On a besoin d'avoir des performances de sa part comme ça le plus souvent possible.»
Dans la victoire, Cameron Askew a réussi un doublé tandis que Samuel Guilbeault, Antoine Demers, Dennis Yan et Samuel Blier ont aussi fait bouger les cordages lors de cette 38e victoire des Cataractes cette saison.