La présentation d’événements majeurs dans le cadre du 50e anniversaire, dont la Classique hivernale à Saint-Tite, ont entraîné des déficits pour l’organisation des Cataractes cette saison.

Des événements majeurs ont entraîné un déficit

Shawinigan — Que ce soit par la présentation du repêchage de la LHJMQ ou encore la mise sur pied de la Classique hivernale à Saint-Tite, les Cataractes ont voulu mettre le paquet pour souligner leur 50e anniversaire cette saison. Même si ces initiatives ont entraîné des déficits, les responsables de la plus vieille concession du circuit Courteau jugent que le jeu en valait la chandelle, question de remercier les amateurs pour leur fidélité au cours du dernier demi-siècle.

«Le modèle d’affaires des Cataractes a été construit pour redonner énormément à la population, aux partisans et à la ville. Le support des commanditaires et des partisans est extrêmement important pour un club junior aujourd’hui. Est-ce que ça valait la peine? Assurément. Et je pense que les gens ont apprécié», lance Mondou, tout en ajoutant avoir grandement apprécié les soirées thématiques spéciales avec les chandails d’époque et le retrait du chandail du gardien Mario Gosselin, entre autres.

Par ailleurs, Mondou a rappelé qu’il n’est pas impossible que ces déficits soient davantage atténués grâce à la présentation de soirées de boxe comme celle qui est prévue le 15 juin à Shawinigan, en partenariat avec Eye of the Tiger Management. Simon Kean fera alors les frais de la finale, alors qu’il affrontera de nouveau Dillon Carman.

Des partisans en or

Tout au long de son allocution, le directeur général a également salué la passion des amateurs, rappelant qu’ils ont encore été plus de 100 000 à franchir les tourniquets du Centre Gervais Auto en saison régulière (106 652), malgré une saison plus difficile sur la patinoire. Ils ont aussi été 9082 à se déplacer pour les trois matchs des séries éliminatoires.

«Je ne leur dirai jamais assez merci. Ce sont des connaisseurs de hockey, des gens qui comprennent les cycles dans le hockey junior. Ce n’est pas donné à tous les marchés. On est choyés d’avoir des partisans comme ça. Notre clientèle se renouvelle et on est une très belle vitrine pour la Ligue de hockey junior majeur du Québec.»